Luxembourg: «Qu'est-ce que la ligne à très haute tension va changer pour moi?»

Publié

Luxembourg«Qu'est-ce que la ligne à très haute tension va changer pour moi?»

BERTRANGE – Le projet 380 de nouvelle ligne à très haute tension de Creos entre Bertrange et Aach pose de nombreuses questions.

par
Nicolas Martin
1 / 20
Creos a présenté les tracés potentiels de la ligne.

Creos a présenté les tracés potentiels de la ligne.

Vincent Lescaut

Creos

Creos

«Va-t-on avoir des pylônes plus haut?», s'interrogent Catherine et Adrien, qui viennent de s'installer à Bertrange. «Je crains le bruit, le magnétisme, le visuel et l’impact sur la santé, abonde Jeanne de Lorentzweiler. Ne serait-il pas moins impactant en souterrain, même si c'est plus cher?».

Plus de 200 personnes ont pris part, ces quinze derniers jours, à trois réunions publiques de présentation du projet 380 de Creos. Il prévoit la création d'une nouvelle ligne à très haute tension de 380 000 volts entre Bertrange et Aach en Allemagne via Bofferdange et un nouveau poste de transformation. Un projet énorme, «comme on en réalise tous les 40 ans», insistent les experts de Creos.

Objectif: s'adapter à la hausse des besoins en électricité du pays, qui fait marché commun avec l’Allemagne. «Le réseau actuel date des années 1960-70. Il a été dimensionné pour une pointe de 1 000 megawatts or, selon nos projections avec la décarbonisation, la mobilité électrique, on aura besoin de 1 800 en 2040, puis de 2 000», insiste Alex Michel, responsable chez Creos de ce grand défi.

Quelles nuisances?

Le projet 380 prévoit de remplacer l'actuelle conduite à 220 kv volts, qui sera démantelée, par cette ligne à 380 kv. Des lignes plus petites (65 kv) seront enterrées. Un chantier à plus de 200 millions d'euros pour lequel Creos a analysé 100 km de tracés, pour une conduite finale de 50 km. Une étude d'impact environnemental a été menée sur six tracés et le projet est désormais entre les mains du ministère de l'Environnement et des Communes. Suivra une consultation publique.

Espérée pour 2026, la mise en service est finalement prévue entre 2027 et 2028, en raison du Covid et des nombreuses variantes étudiées notamment à la demande des communes. Creos a présenté en panneaux les éventuelles nuisances, les tracés, et même proposé un outil 3D qui modélise où pourrait passer la ligne par rapport à chez vous.

«Je viens par curiosité comme consommatrice, je ne suis pas encore inquiète», lance Eliane de Strassen. «On veut comprendre les différentes alternatives. Quel est le calendrier. Un tel projet a un impact, donc il faut que cela soit bien considéré», précise Elena de Bridel.

Les experts présents ont insisté sur la nécessité d’«éviter de passer au-dessus des habitations ou à travers des zones Natura 2000. Les gens veulent savoir où la conduite va passer? Qu'est-ce qui va changer?», explique Alex Michels. Les 170 pylônes de 60 à 70 m, seront environ 15 m plus haut que les actuels. «Si la tension augmente, le courant diminue et les champs magnétiques aussi, poursuit le responsable. À partir de 150 mètres, (une distance à calculer au cas par cas selon par exemple la hauteur et l’altitude du pylône…), vous avez à la maison des appareils domestiques dont le champ magnétique est supérieur».

Le souterrain, plus cher mais pas que

Les émissions de bruit seront limitées par les conducteurs choisis, promet Creos. Les fils font un crépitement. Il peut atteindre 40 à 50 décibels dans les 200 mètres». Les valeurs limites sont fixées à 50 dB le jour et 35 dB la nuit en limite de propriété.

Et pour répondre à Jeanne, Alex Michels souligne qu’un système souterrain ne serait sans doute pas moins impactant: «C’est peut être mieux pour le visuel mais la construction en sous-terrain est énorme. Il faut une largeur d’environ 20 à 25 m et un chantier de 45 m de large. Cela ne permet pas de passer via une forêt. Dans la zone, il y a la vallée de l’Alzette, une zone de protection. Que vont dire les gens si on vient avec des excavateurs pour mettre un tel tracé? De plus, on ne peut pas ensuite mettre des arbres dessus par exemple… Cela coûte environ cinq fois plus cher en souterrain, mais ce n’est pas du tout l’unique raison».

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

14 commentaires