«Spotted» – Quand Facebook vous aide à retrouver un flirt

Publié

«Spotted»Quand Facebook vous aide à retrouver un flirt

LUXEMBOURG - Les pages «Spotted» se multiplient sur le réseau social. Leurs buts: déclarer sa flamme en ligne à celui ou celle qui nous a fait flasher dans un lieu public. Le Grand-Duché adhère à l'idée.

Elle est jolie, souriante, elle attend le bus mais vous n’osez pas lui parler. Il est là timide sur la piste de danse, il vous sourit mais vous détournez le regard même s'il vous plaît. On a tous connu au moins une fois cette situation. Les utilisateurs de Facebook ont trouvé la parade pour que ces flirts manqués trouvent une fin presque idéale grâce aux pages «Spotted» («repéré» en anglais). Ces pages sont nées aux États-Unis avant de déferler en Allemagne il y a quelques semaines. Le Luxembourg s’est laissé séduire début janvier. «Tu as vu cette belle brune à l'uniLounge qui était plus hot que ton cappuccino ou ce beau brun au 2e étage du BS.. Fais leur savoir que tu les as repérés. Envoie-nous un message privé, on le postera anonymement pour toi!», peut-on ainsi lire sur la page Spotted: UNI.LU.

«Ce week-end je me suis rendue au Gloss avec des copines à moi, quand j'ai aperçu un beau mec style italien au carré avec plein de super filles...:-O Lui: classe, chemise un peu ouverte, décontracté, sûr de lui. J'ai flashé sur lui et je n'arrêtais pas de le fixer... sans plus... mais j'aurais vraiment aimé venir te parler. Histoire d'apprendre à te connaître). En tout cas si tu lis ce message, je suis sûre que tu te reconnaîtras. Et qui sait?», peut-on ainsi lire sur la page Spotted: Luxembourg-City.

Se rattraper et peut-être conclure?

Des fois, le flirt manqué est une habitude. «Oh toi, ma petite blonde aux yeux bleu ciel... à chaque fois que je t'aperçois tu me donnes des frissons. La plupart du temps tu es avec tes amis au Downtown Café et tu te commandes ton lait russe. Tu es assise avec tes jambes croisées, et tu as une main qui glisse sans cesse à travers tes cheveux. Hier après-midi tu portais un pull beige et un pantalon noir avec des ballerines assorties. Tellement envie de te parler et t'inviter à ton lait russe que tu sembles tant aimer. Qui sait si un jour j'aurais le courage de venir te poser la question», écrit un jeune homme timide sur cette même page.

Une bonne solution donc pour se rattraper et peut-être conclure? Pas tout à fait. «Il s'agit d'obtenir une deuxième impression, parce que la première n'a généralement été basée que sur l’aspect extérieur. Si on a manqué de courage la première fois, un deuxième contact anonyme est une bonne manière d'obtenir une image plus claire de la personne qu’on a repérée», nous explique Ash. Ce jeune homme de 18 ans est le créateur de la page Spotted: Luxembourg. La première plate-forme qui a été lancée (et la plus populaire) au Grand-Duché est Spotted: Lëtzebuerg. Créée le 9 janvier, la page recueille déjà plus de 3 600 «J’aime».

La question du respect des données privées

Et comme la piste de danse est souvent propice au flirt les clubs de la capitale ont également créé leur propre page. C’est le cas du M Club et du Melusina. En tout on dénombre actuellement six «Spotted» au Grand-Duché (voir diaporama ci-dessus). Mais attention, les administrateurs de ces pages veillent au grain. La drague oui, mais avec un minimum de classe. «Le vocabulaire trop cru, les blagues contre les amis tout comme l’intimidation et les insultes sont bannis», assène Ash.

Vouloir concrétiser en ligne un coup de foudre, on ne peut qu’apprécier la démarche, mais cela soulève tout de même des questions éthiques. «Même si vous écrivez en toute bonne foi et que vous croyez que vous ne divulguez que des renseignements anodins, cela peut quand même avoir des conséquences fatales pour l'individu», explique Rainer Gerling, un expert en matière de protection des données à l'Université des sciences appliquées de Munich. L’employeur de la personne repérée peut par exemple avoir vu l’annonce alors que cette dernière était censée être malade. Avant chaque message, un utilisateur doit donc examiner attentivement ce qu'il écrit. Pour vivre heureux et amoureux, vivons cachés? À vous de voir...

(SB/L'essentiel Online)

Ton opinion