Contrôles au Luxembourg – «Quand il y a moins de trafic, ça roule plus vite»
Publié

Contrôles au Luxembourg«Quand il y a moins de trafic, ça roule plus vite»

LUXEMBOURG – Absent l’an dernier en raison de la pandémie, le Speed Marathon a fait son retour au Grand-Duché, ce mercredi. Le point sur l’opération.

La police grand-ducale n'a pas chômé lors de ce Speed Marathon 2021.

La police grand-ducale n'a pas chômé lors de ce Speed Marathon 2021.

L'essentiel/Frédéric Lambert

Depuis plusieurs années, juste avant le début du printemps, le Speed Marathon est devenu une véritable tradition dans toute l’Europe. «L’idée est née en Allemagne et elle s’est effectivement étendue progressivement à tout notre continent», indique André Schaack, commissaire en chef et responsable du service sécurité et circulation routière à la police grand-ducale. «En 2020, l’opération n’a pas pu avoir lieu en raison de la pandémie, et cette année, encore moins de pays y participeront, mais c’est une bonne chose pour sensibiliser les automobilistes».

Et la police grand-ducale de confirmer: il ne s’agit pas de collectionner un maximum d’infractions. «On veut informer les gens», poursuit André Schaack. «On fait des contrôles routiers durant toute l’année, ce mercredi 21 avril, on veut surtout donner des indications aux usagers de la route». Aucun chiffre sur le nombre de policiers mobilisés au Grand-Duché pour cette journée n’a été communiqué, mais la météo rend les choses plus efficaces pour la police. «Quand il fait beau, les gens ont tendance à rouler plus vite», souligne André Schaack. «Le premier avertissement taxé de 49 euros a été enregistré dès 0h30 à Frisange, et 12 heures plus tard, on a aussi dû retirer deux permis de conduire en raison d’une vitesse trop élevée. Cela s’est produit à proximité d’un chantier sur l’autoroute, près de Schifflange».

Une tendance se confirme en Europe

Au cœur d’un gros chantier également, cet entretien s’est déroulé à la Cloche d’Or où le paysage change tous les mois pour les automobilistes avec le développement rapide de ce quartier à Luxembourg-Ville. «Notre contrôle est bien visible et notre ambition n’est pas d’attraper les automobilistes», ajoute encore André Schaack. «Tout le monde est au courant de l’opération, via les médias traditionnels ou les réseaux sociaux. Et malgré tout, certains ne respectent pas les réglementations…».

Depuis le début de la crise du Covid-19, le comportement des automobilistes a-t-il changé sur les routes au Luxembourg? «On a noté une évolution», reconnaît André Schaack. «En 2019, les quatre premiers mois, tous les retraits immédiats de permis résultaient d’une vitesse excessive. En 2021, ce chiffre a déjà augmenté de 30%. Les gens ont tendance à rouler plus vite quand il y a moins de trafic. Ce qui est le cas depuis un an avec les mesures de confinement et cette tendance se confirme à travers toute l’Europe».

(Frédéric Lambert / L'essentiel )

Ton opinion