Au Luxembourg – Quand l'habitat écologique devient abordable

Publié

Au LuxembourgQuand l'habitat écologique devient abordable

SOLEUVRE - Une colocation avec salle de bains privative pour 300 euros, dans une maison écologique. C'est le projet de l'association Life, à Soleuvre.

Si les membres de l'association Life savent qu'ils ne peuvent résoudre le problème de la pénurie de logements, ils sont certains de pouvoir améliorer la situation, comme le souligne Gary Diderich, membre de déi Lénk engagé chez Life. L'approche de l'association est très simple: créer des logements abordables grâce à la colocation. «L'offre de colocation est bien trop faible dans le pays», déclare-t-il. L'association a acheté une maison dans la rue d'Ehlerange, à Soleuvre, le 30 décembre dernier. Celle-ci accueillera sept jeunes âgés de 18 à 26 ans. Le bien a coûté 862 000 euros, mais il faudra un million d'euros de plus et deux ans de travaux pour le remettre en état.

Après rénovation, la maison aura deux salons, deux cuisines et sept chambres. L'une des chambres sera adaptée aux personnes en fauteuil roulant. Avec ce projet, l'association veut contribuer à la protection de l'environnement, en utilisant des matériaux écologiques pour l'isolation thermique, une installation solaire, une pompe à chaleur, un système de récupération d'eau de pluie qui servira pour les toilettes et le lave-linge ainsi qu'un système d'aération. Actuellement, la maison se situe dans la classe énergétique I. Grâce à la rénovation et selon Gary Diderich, elle est censée atteindre la classe A et la classe d'isolation thermique C.

D'autres projets en cours

Un tiers du projet est financé par l'association, le reste par le ministère du Logement. Le crédit contracté par Life auprès de la Spuerkeess pour l'achat de la maison de Soleuvre sera progressivement remboursé par le paiement des loyers sur une période de 20 ans. Géré par un compte d'épargne alternatif d'Etika, qui soutient les projets sociaux et écologiques, il bénéficie d'un taux d'intérêt particulièrement avantageux. «Notre association ne poursuit aucun intérêt commercial», précise Gary Diderich.

Le loyer des chambres sera de 300 euros, charges comprises. En cas de litige au sein de la colocation, l'association peut également intervenir en tant que médiateur. À l'heure actuelle, Life loue huit unités où vivent 30 personnes. La maison de Soleuvre est le premier bien immobilier dont l'association est propriétaire. Elle prévoit à moyen terme d'acheter un terrain et d'y faire construire cinq maisons qui seront destinées aux jeunes mais aussi aux familles monoparentales, aux seniors et aux jeunes familles.

(Sebastian Weisbrodt/L'essentiel)

Ton opinion