Los Duenos del Ska – «Quand on a des choses à dire, on les dit»

Publié

Los Duenos del Ska«Quand on a des choses à dire, on les dit»

ESCH-BELVAL - Los Duenos del Ska sont parmi les convives du 6e
Ska Punk Festival, samedi, à la Rockhal.

L'essentiel: Peut-on commencer en expliquant votre nom de scène?

Charel, batteur: «Los Duenos del Ska» signifie «les chefs du ska». Ce n'est pas qu'on se prend pour les meilleurs, c'est juste qu'on a ce désir d'aller loin avec notre musique.

Aller loin, c'est-à-dire...

Ça ne veut pas dire s'en mettre plein les poches. Pour nous, aller loin, c'est jouer le plus possible, ici et surtout à l'étranger.

Pour l'instant, vous vous préparez pour le Ska Punk Festival. Comment est le moral?

Bon. On sent comme une montée d'adrénaline. On répète sans arrêt.

Qu'est le ska pour vous? Une musique festive ou engagée?

Les deux. Quand on a des choses à dire, on les dit. Quand on joue du ska pur, c'est pour s'amuser. Mais on le mélange aussi avec d'autres styles comme le hip-hop et le hardcore, quand on veut revendiquer certaines choses ou critiquer le système.

Recueilli par Kalonji Tshinza

En route pour la 6e édition

La réputation toujours grandissante du Ska Punk Festival a dépassé les frontières. En effet, l'événement majeur pour la scène a aussi attiré vers Esch-sur-Alzette bon nombre de groupes étrangers qui repartaient le plus souvent épuisés mais avec le sourire aux lèvres. Cette année, ils viennent d'Allemagne, (Der Fall Böse, Bad Shakyn, Jump The Shark), de France (Rastamytho), et bien évidemment du Luxembourg (Los Duenos del Ska, Weakonstruktion).

Ska Punk Festival, ce samedi, 19 h 30, à la Rockhal. Prix: 15 euros.

Ton opinion