En provenance de Colombie – Quatre tonnes de cocaïne saisies en Espagne

Publié

En provenance de ColombieQuatre tonnes de cocaïne saisies en Espagne

La police espagnole a annoncé mercredi la saisie dans l'est du pays de l'une des plus importantes quantités de cocaïne jamais découvertes en Espagne.

Trois Espagnols ont été interpellés lors de la saisie, dont le cerveau présumé du trafic.

Trois Espagnols ont été interpellés lors de la saisie, dont le cerveau présumé du trafic.

La drogue a été trouvée dans un entrepôt d'Elche, près d'Alicante, sur la côte sud-est de l'Espagne, cachée dans des conteneurs renfermant du cuir destiné à la fabrication de chaussures, a indiqué la Garde civile dans un communiqué. Selon la police, qui a arrêté trois personnes, cette cargaison de 4,1 tonnes de cocaïne, d'une valeur de 242 millions d'euros, était entrée en Espagne via le port d'Algeciras, dans le sud du pays, et aurait permis la diffusion sur le marché de 82 millions de doses de drogue. Des images vidéo de l'entrepôt, diffusées par la police, ont montré des centaines de pavés de cocaïne soigneusement enveloppés dans des feuilles de plastique, rangés et empilés entre des morceaux de cuir. Selon la Garde civile, il s'agit «de l'une des plus importantes saisies» jamais effectuées sur le sol espagnol, et de la plus importante depuis 2001, lorsque 4,4 tonnes de cocaïne avaient été découvertes cachées sous des conserves de sardines dans un entrepôt.

L'Espagne reste, malgré de multiples opérations de police, la principale porte d'entrée en Europe de la cocaïne provenant d'Amérique latine, et aussi du haschich arrivant d'Afrique du Nord. Les trafiquants déploient souvent des trésors d'imagination: de la drogue a ainsi été découverte ces dernières années dans des cargaisons de roses, de petits gâteaux sud-américains, de bois exotique ou de fausses bananes en plastique. Cette fois, la cocaïne «avait été dissimulée dans des plaques de cuir durant le traitement en vue de leur commercialisation» et allait être distribuée «sur tout le territoire espagnol et en Europe», a précisé la police.

Saisies surtout en mer

Trois Espagnols ont été interpellés lors de la saisie, dont le cerveau présumé du trafic, a indiqué la Garde civile sans donner les identités. Selon le communiqué, c'est la découverte, le 15 janvier, de 190 grammes de cocaïne, qui semblaient avoir été introduits en Espagne dissimulés dans du cuir, qui a alerté les enquêteurs. Ceux-ci ont remonté la piste du trafic jusqu'à une entreprise de fabrication de chaussures qui avait importé en Espagne des peaux rangées dans six conteneurs, arrivés de Colombie via Algeciras, puis livrés le 1er février dans un entrepôt apparemment abandonné d'Elche. Une perquisition dans cet entrepôt a permis la saisie de 3 732 paquets renfermant chacun un peu plus d'un kilo de cocaïne, soit 4 105 kilos au total. Les policiers ont également mené 16 perquisitions dans des maisons, des locaux commerciaux et des entrepôts appartenant aux personnes interpellées. Des armes ont été saisies, dont «deux fusils de chasse, une caisse de munitions, trois machettes de grande dimension», ainsi que 6 755 euros en liquide, deux ordinateurs et six véhicules haut de gamme.

Les plus importantes saisies de drogue en Espagne sont généralement menées en mer: en 2006, trois tonnes de cocaïne avaient été saisies au large de l'archipel des Canaries et en 2007, quatre tonnes de cocaïne avaient été découvertes sur un navire finlandais face à la côte près d'Almeria, dans le sud du pays. Sur terre, la précédente saisie importante remonte à mars 2010 et avait permis de récupérer 2,5 tonnes de cocaïne.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion