Publié

Santé au LuxembourgQue faire si un cas de Covid survient en entreprise?

LUXEMBOURG – Bien que l’épidémie ait diminué d’intensité, les grandes entreprises du pays restent vigilantes et sont prêtes à prendre des mesures.

Les entreprises continuent de prendre des mesures, pour éviter l'apparition d'un cas dans leurs locaux.

Les entreprises continuent de prendre des mesures, pour éviter l'apparition d'un cas dans leurs locaux.

Pixabay

Alors que l’épidémie de Covid-19 a perdu beaucoup d’ampleur au Luxembourg, avec dix nouveaux cas par jour au maximum depuis le 21 mai, les entreprises veillent toujours au grain. Surtout celles qui regroupent de nombreux salariés dans leurs locaux. La question sanitaire continue de se poser, surtout si l’un des employés était testé positif. Dans ce dernier cas, il n’y a pas d’obligation formelle de mettre tout le service en quarantaine. «Les consignes restent les mêmes au moment du déconfinement, explique une porte-parole du ministère de la Santé. L’isolement s’applique pour la personne concernée et pour ses proches. Concernant les collègues de travail, tout dépend de la nature du contact».

La plupart des entreprises continuent à prendre des mesures sanitaires spéciales. Ferrero, qui emploie 1 300 personnes près de l’aéroport, n’a pas repris les voyages d’affaires. Tous les employés qui ont été en «contact rapproché» avec une personne positive durant les 14 jours précédents doivent en informer l’entreprise et se mettre à l’isolement. Des mesures similaires sont en vigueur chez ArcelorMittal. Si un salarié est positif, «il appartiendra au médecin du travail de décider, en fonction du contexte, du niveau de risque et des suites à donner». L’environnement de travail serait désinfecté.

Luxlait prévoit aussi la mise en quarantaine des personnes à haut risque, c’est-à-dire qui ont eu un contact direct, ou encore un face-à-face d’au moins 15 minutes et à moins de deux mètres d’une personne infectée, explique un porte-parole de l’entreprise. Un salarié contaminé sera contacté par l’inspection sanitaire, qui notera les contacts et évaluera la dangerosité. Chez DuPont de Nemours, à Contern, les déplacements professionnels restent limités et un porte-parole se réjouit de ne pas avoir eu de cas de coronavirus. Mais «il va de soi que toutes les précautions sont en place pour le cas où». Comme d’autres entreprises, POST indique suivre les recommandations du gouvernement si un cas d’infection se présente.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion