Au Luxembourg – Quel est le coût de la pandémie par habitant?
Publié

Au LuxembourgQuel est le coût de la pandémie par habitant?

LUXEMBOURG – Le coût des mesures prises en 2020 et 2021, pour lutter contre la pandémie de Covid-19, a été présenté lundi par la ministre des Finances.

Le coût évalué prend en compte les dépenses sanitaires, mais également les diverses mesures de soutien à l'économie.

Le coût évalué prend en compte les dépenses sanitaires, mais également les diverses mesures de soutien à l'économie.

Julien Garroy

La pandémie a largement pesé sur les finances publiques, comme le montre la présentation effectuée lundi par Yuriko Backes (DP), ministre des Finances, devant les commissions Finances et Exécution budgétaire. Le total des mesures a atteint 3,281 milliards pour les années 2020 et 2021. Rapporté aux 634 730 habitants dénombrés par le Statec au 1er janvier 2021 (dernières données disponibles), cela revient à une dépense de 5 169,12 euros par résident.

Ces chiffres impressionnants «concernent les dépenses sanitaires, comme le dépistage et les vaccins, mais aussi les aides aux entreprises, à l’horeca, au tourisme, ou le paquet de relance à l’agriculture, par exemple», explique Diane Adehm (CSV), présidente de la commission Exécution budgétaire. Le premier poste de dépense reste de très loin le chômage partiel, avec 859 millions d’euros, l’État ayant pris de nombreux salaires en charge durant ces deux dernières années. Le congé pour raisons familiales, destiné aux familles dont les enfants n’étaient plus gardés, a coûté 284 millions d’euros aux contribuables.

Bonne nouvelle, l’ensemble des dépenses a chuté en 2021, par rapport à l’exercice précédent. Preuve que la situation se stabilise peu à peu du côté des finances publiques. «Les recettes de l’État étaient de 15% au-dessus du budget», se réjouit Diane Adehm, qui appelle cependant à la prudence dans l’interprétation des chiffres, car «après une année 2020 anormale, il y a eu un effet de rattrapage». André Bauler (DP), président de la commission Finances, se réjouit de certaines données macroéconomiques, comme «l’endettement de l’État, contenu à 25% du PIB». Il s’attend, pour 2021, à un déficit d’environ un milliard d’euros.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion