Bière luxembourgeoise: Quel goût aura la future bière Diekirch? A vous de décider!

Publié

Bière luxembourgeoiseQuel goût aura la future bière Diekirch? À vous de décider!

DIEKIRCH – La Brasserie de Luxembourg poursuit ses investissements et va tester des nouveautés.

par
Mathieu Vacon

«On va tout faire pour rester ici encore au moins 150 ans et être la marque de bière préférée au Luxembourg». Alors que la Brasserie de Luxembourg Mousel-Diekirch continue de célébrer les 150 ans de la bière éponyme, son nouveau directeur général, arrivé en février dernier, a des projets bien établis. Si la marque, propriété du géant AB InBev, est naturellement bien ancrée dans le pays, il reste encore des parts de marché à y grappiller, estime Laurent Walthoff, qui les évalue à 30-35% dans l’horeca.

Pour y arriver, «il faut continuer à innover». La nouvelle brasserie, inaugurée en mars 2019 après un investissement de 25 millions d’euros, doit ainsi permettre d’expérimenter de nouvelles saveurs dans des délais restreints. «Ce qui n’était pas possible avant». À partir de 2023, trois ou quatre brassins inédits vont ainsi être soumis aux palais des consommateurs, dans des cafés et restaurants partenaires. IPA, bières plus fruitées...

Tests sur le marché

«Les brassages de ces ’’crafts’’ se feront l’un après l’autre, avec des tests de trois mois sur le marché. La population luxembourgeoise devra confirmer si elle les apprécie, et nous ferons un choix pour commercialiser ensuite une nouvelle ’’Diekirch’’ en grande ampleur», annonce Laurent Walthoff.

En parallèle, le dirigeant souhaite accentuer l’ancrage de la société sur le territoire. Un apéro mensuel est ainsi organisé avec la population locale au bar de la brasserie, «une initiative appréciée». Des nouveaux casiers, lancés pour les 150 ans, ont aussi été distribués aux habitants - ceux de la «Grand Cru» vont d’ailleurs bientôt être changés. Le groupe prévoit aussi de continuer à investir, même si les chiffres restent confidentiels, pour que le site luxembourgeois atteigne la neutralité carbone d’ici 2030.

Laurent Walthoff dirige une cinquantaine d’employés.

Laurent Walthoff dirige une cinquantaine d’employés.

AB InBev vend plus, mais gagne moins

Propriétaire de la Brasserie de Luxembourg Mousel-Diekirch, AB InBev, numéro un mondial de la bière, a publié jeudi un bénéfice net en baisse de 20,5% sur un an au deuxième trimestre, à 1,52 milliard de dollars (1,49 milliard d’euros), malgré une hausse de ses ventes. Le groupe belgo-brésilien (Budweiser, Stella Artois, Corona...) a vu son chiffre d’affaires progresser de 9,3% d’avril à juin, à 14,8 milliards de dollars (14,5 milliards d’euros).

Ton opinion

11 commentaires