Covid au Luxembourg – Quel secteur a bénéficié le plus des prêts de l'Etat?

Publié

Covid au LuxembourgQuel secteur a bénéficié le plus des prêts de l'État?

LUXEMBOURG - Le ministère des Finances publie ce jeudi, son premier rapport sur l'application du régime des prêts Covid garantis par l'État.

C'est le secteur du commerce qui a bénéficié le plus de prêts garantis par l'État.

C'est le secteur du commerce qui a bénéficié le plus de prêts garantis par l'État.

L'essentiel

Le ministère des Finances dévoile ce jeudi son premier rapport sur l'application du régime des prêts garantis par l'État. On y apprend notamment que c'est le secteur du commerce (26,75%) qui a bénéficié le plus de prêts garantis, suivi du secteur de l’hébergement et de la restauration (19,04%) ainsi que de la construction (18,07%).

Pour rappel, ce régime a été mis en place par la loi du 18 avril 2020, dans le cadre du programme de stabilisation de l’économie, pour soutenir les entreprises luxembourgeoises, à surmonter la crise sanitaire et préparer la relance. «Dès son implémentation, le régime des prêts garantis a été fortement sollicité par les entreprises luxembourgeoises touchées par la pandémie», note le ministère des Finances. Au cours des trois premiers mois de sa mise en œuvre, 222 prêts ont été accordés, pour un montant total de 95,6 millions d'euros. Jusqu'au 31 décembre 2021, date d'échéance de la période de souscription, 415 prêts ont été accordés, pour un montant total de 194 millions d’euros. Mais avec la reprise qui s'est profilée, le nombre de demandes a progressivement baissé. Ainsi, une dizaine d'emprunts seulement ont été conclus au dernier trimestre 2021.

467 495 euros en moyenne

Le montant moyen des prêts se chiffre à 467 495 euros. «Il est toutefois à noter que la fourchette des prêts accordés est assez grande entre les montants minimaux et maximaux», relèvent les autorités. En effet, cette fourchette va de 9 600 euros pour sa limite basse à 9 millions d'euros pour sa limite haute.

En euros

Pour mémoire, les entreprises bénéficiaires disposent jusqu'à six ans pour rembourser les prêts en question. «À l'heure actuelle, moins de 5% des prêts sont en défaut et la garantie de l'État n'a encore dû jouer dans aucun cas», note le ministère. Au-delà des prêts Covid garantis par l'État, les banques ont également accordé, dans le contexte de la crise, plus de 500 prêts sans garantie de l'État, d'un montant cumulé dépassant les 300 millions d'euros.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion