Logement: Qui détient le parc immobilier au Luxembourg?

Publié

LogementQui détient le parc immobilier au Luxembourg?

LUXEMBOURG – Selon les derniers chiffres disponibles, les 20% des ménages les plus fortunés possèdent près des deux tiers du patrimoine immobilier du pays.

par
Pascal Piatkowski
20181010 : mercredi 10 octobre  2018 Vue photos Photo thématique Logement
p.ex. Signe Appartement à louer/à vendre - chantier de construction maison, 'Baulücken', Affiche/Vitrine immobilière, Affiche entrepreneur ...©EDITPRESS/François Aussems

Editpress/François Aussems

Si l’Observatoire de l’Habitat a publié en début d’année la liste des 49 principaux propriétaires de terrains constructibles au Luxembourg (ndlr: plus de la moitié sont des personnes physiques), il n’existe à l’heure actuelle que peu d’informations sur la concentration du patrimoine bâti. Qui sont les propriétaires et multi-propriétaires au Grand-Duché ?

En 2018, les travaux réalisés par la Banque centrale du Luxembourg sur la base de l’enquête Household Finance and Consumption Survey, ont montré que la plupart des ménages du Luxembourg étaient propriétaires de leur résidence principale (69%). Une part importante de ces ménages possédaient également d’autres biens immobiliers (26%), des statistiques proches de celles de 2014. En 2018, la valeur moyenne des actifs réels bruts détenus par les ménages atteignait ainsi 881 400 euros.

Les appartements, cibles des investisseurs

Pour cette même année de référence, les 5% des ménages les plus fortunés possédaient environ 38% du patrimoine total des ménages. La proportion atteignait près des deux tiers pour les 20% des ménages les plus aisés. Des résultats là encore similaires à ceux observés en 2014. Entre 2014 et 2018, la valeur moyenne du patrimoine net des ménages a augmenté de 17% pour atteindre 897 900 euros. Après correction pour la variation des prix à la consommation, cela correspond à une augmentation de 12%.

Si les agences immobilières contactées par L'essentiel répugnent à donner des chiffres concernant les grands propriétaires du pays, une réponse parlementaire publiée le 11 janvier dernier éclaire un peu la thématique. Henri Kox, ministre Déi Gréng du Logement, a alors fourni des informations qui montrent que les Ventes en état futur d’achèvement (VEFA) attirent de nombreux investisseurs parmi les acquéreurs d’appartements en construction.

En 2020, par exemple, sur les 2 045 appartements en construction vendus, 833 ont été achetés par des investisseurs, soit 40,7%. L'année précédente, la part revenant aux investisseurs a même été légèrement supérieure (887 sur 2 107, soit 42,1%).

Ton opinion

24 commentaires