Politique au Luxembourg – Qui sont les trois ministres nommés mercredi?

Publié

Politique au LuxembourgQui sont les trois ministres nommés mercredi?

LUXEMBOURG - Georges Engel, Yuriko Backes et Claude Haagen font leur entrée au gouvernement, mercredi, à l’occasion d’un remaniement.

Georges Engel, Yuriko Backes et Claude Haagen vont devenir ministres.

Georges Engel, Yuriko Backes et Claude Haagen vont devenir ministres.

Editpress

Le gouvernement va compter trois nouveaux visages mercredi, avec l’assermentation de Georges Engel (LSAP), Yuriko Backes (DP) et Claude Haagen (LSAP). Du fait de l'infection au Covid-19 du Grand-Duc Henri, la cérémonie aura lieu en visioconférence, le souverain restant au château de Colmar-Berg. Déjà ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP) prendra du galon en devenant vice-Première ministre.

Georges Engel

Georges Engel, 53 ans, est membre du LSAP depuis 1993.
Le député remplace Dan Kersch en tant que ministre du Travail, de l’Emploi, de l’Économie sociale et solidaire, ainsi que des Sports. Député depuis 2013, il était chef de fraction du groupe LSAP à la Chambre des députés, depuis le 1er janvier 2020. Il avait alors remplacé Alex Bodry. Au gouvernement, il devra gérer certains dossiers qu’il connaissait déjà en tant que président de la commission Travail depuis 2018.
Il est aussi connu pour avoir occupé le poste de bourgmestre de Sanem de 2005 à 2020.

Claude Haagen

Claude Haagen, 59 ans, a pris sa carte au LSAP en 1993, avant d’en prendre la présidence en 2014. Il l’a cédée depuis. Il est entré à la Chambre des députés en 2009, avec réélections en 2013 puis 2018 dans la circonscription du Nord.
Au gouvernement, il va prendre les portefeuilles de l’Agriculture et de la Sécurité sociale, jusqu’à présent occupés par Romain Schneider.
Cette nomination l’oblige à quitter ses fonctions de bourgmestre de Diekirch, qu’il occupe depuis 2011.
En dehors de la politique, Claude Haagen a occupé la présidence de la Fédération d’athlétisme de 2010 à 2018.

Yuriko Backes

Yuriko Backes, 51 ans, est la moins connue du grand public parmi les entrants au gouvernement. Son profil de personnalité issue de la société civile n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de Pierre Gramegna, qu’elle remplace, lorsqu’il a pris le même poste de ministre des Finances, en 2013.
Si elle n’a jusqu’à présent pas accompli de carrière politique, Yuriko Backes connaît ce monde, puisqu’elle a été conseillère pour Jean-Claude Juncker puis Xavier Bettel, en plus d’un poste au ministère des Affaires étrangères. Elle a également été cheffe de mission adjointe à l’ambassade luxembourgeoise au Japon.
Yuriko Backes, qui vient de prendre sa carte au DP, occupait depuis juin 2020 un poste apolitique, celui de maréchale de la Cour grand-ducale. Elle est la première femme à avoir occupé ce poste. Sa prise de fonction intervenait dans un contexte compliqué pour la Cour, juste après la publication du rapport Waringo dénonçant quelques dysfonctionnements dans l’institution.

(jg/L'essentiel)

Ton opinion