Tour d'Italie - 15e étape – Rabottini gagne, Frank Schleck jette l'éponge

Publié

Tour d'Italie - 15e étapeRabottini gagne, Frank Schleck jette l'éponge

L'Italien (Farnese Vini) a remporté la 15e étape, dimanche au Pian dei Resinelli tandis que le Luxembourgeois (RadioShack) a abandonné.

Le Luxembourgeois a abandonné. (AFP)

Le Luxembourgeois a abandonné. (AFP)

L'aîné des frères Schleck a mis pied à terre moins d'une heure après le départ de cette étape de 169 kilomètres. Au classement général, le Luxembourgeois occupait la 15e place, à 2 min 20 sec du Canadien Ryder Hesjedal.

Frank Schleck s'était plaint de douleurs à l'épaule droite en expliquant avoir chuté mercredi dernier dans le final de l'étape de Montecatini Terme.

À noter que le champion d'Italie Giovanni Visconti (Movistar) et l'Australien Graeme Brown (Rabobank) ont également renoncé.

Rabottini vainqueur, Rodriguez leader

C’est l'Italien Matteo Rabottini (Farnese Vini) qui a remporté la 15e étape, dimanche au Pian dei Resinelli, au-dessus de Lecco. L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha), deuxième de cette étape de montagne, a repris le maillot rose de leader au Canadien Ryder Hesjedal. Rabottini a été rejoint par Rodriguez à 350 mètres de la ligne après une échappée de plus de 150 kilomètres. À bout de forces, il est parvenu toutefois à garder le contact avec le grimpeur catalan pour le précéder sur la ligne. L'Espagnol Alberto Losada a pris la troisième place de l'étape, à une vingtaine de secondes, devant le premier groupe des favoris précédé par le Colombien Sergio Heano, quatrième.

Rodriguez, qui a distancé ses rivaux directs en démarrant à 2 kilomètres de la ligne, a récupéré le maillot rose après un intérim d'une journée de Hesjedal. Ҩ une semaine de l'arrivée à Milan, l'Espagnol précède au classement général Hesjedal de 30 secondes. Rabottini, échappé avec le Français Guillaume Bonnafond, a grimpé en tête les quatre ascensions du jour. L'Italien Damiano Cunego, présent dans un groupe de contre-attaque (avec Ulissi, Bruseghin, Amador, Carrara, Larsson, Txurruka, Petrov, Sella, Pirazzi et Pinotti), s'est retrouvé virtuellement maillot rose durant cette étape marquée encore par le froid et la pluie. Le peloton, pointé à 5 minutes à 50 kilomètres de l'arrivée (et à 10 min de Rabottini), s'est rapproché ensuite sous l'impulsion des hommes de l'Italien Ivan Basso relayés par ceux du Tchèque Roman Kreuziger.

Chute

Dans la descente du Culmine di San Pietro, ultra-glissante, Rabottini a chuté mais a pu repartir sans attendre (Km 152). Il s'est présenté au pied de la dernière montée (7,8 km à 7,8 %) avec moins de deux minutes et demie d'avance sur ses premiers poursuivants (Cunego, Losada, Amador, Txurruka, Pirazzi) et moins de quatre minutes sur le peloton.

L'Italien (24 ans), professionnel depuis 2011, s'est imposé pour la première fois dans le Giro. Il est le fils de l'ancien coureur pro Luciano Rabottini, vainqueur de Tirreno-Adriatico dans les années 1980.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion