Aveux – Rachida Dati: «J'ai un homme dans ma vie»
Publié

AveuxRachida Dati: «J'ai un homme dans ma vie»

Si l’identité du père de sa fille Zohra reste secrète, il serait bien le compagnon de Rachida Dati et pas seulement un donateur de sperme.

Rachida Dati vit une idylle secrète avec un inconnu. (AFP)

Rachida Dati vit une idylle secrète avec un inconnu. (AFP)

Elle est très forte cette Rachida Dati! Trois ans après la naissance de sa fille, aucun média n’a réussi à ce jour à dévoiler le nom du géniteur. Toutes les hypothèses ont depuis été envisagées dans la presse au sujet de ce mystérieux papa: personnalité politique, homme célèbre, Nicolas Sarkoy ou même don de sperme.

Interrogée par le magazine Elle, Rachida Dati a révélé que le père de Zohra est bien son compagnon mais qu’elle fait tout pour garder son identité secrète. «Oui, j'ai un homme dans ma vie et je le préserve plus que tout. Je n'ai pas envie de le gêner. C'est très protecteur d'avoir une partie de ma vie qui reste intime», explique l’ancienne Garde des Sceaux avant de rappeler: «Mon mariage forcé, personne n'était au courant, pas même le président, et, finalement, tout le monde l'a su car on a fouillé mon passé avec obstination».

Pas facile d'accoucher à la Muette

Alors que Zohra vient de célébrer son troisième anniversaire, sa maman se souvient de la tension médiatique dans laquelle s’était déroulé son accouchement, à la clinique de la Muette, où Carla Bruni a également mis sa fille au monde, en octobre 2011. Un établissement hospitalier qui ne possède pas d’«entrée des artistes» ni de porte dérobée pour fuir les objectifs des paparazzi.

«Pour tout vous dire, il m'a même été très difficile d'y faire venir le père de ma fille», avoue la députée européenne.

«Je suis bien dans mes baskets»

Si elle maintient donc un grand secret autour de cet homme, Rachida Dati mise sur la transparence en ce qui concerne son salaire: «Je gagne 6 000 euros par mois en tant que députée européenne et rien pour mes fonctions de maire car le cumul des rémunérations est interdit», déclare-t-elle.

Souvent critiquée pour son côté «bling-bling», notamment dans les Guignols de l’info de Canal +, elle répond à ses détracteurs: «Qui reproche à Christine Lagarde son élégance, ses vêtements de luxe? Désormais je m'en fous, j'assume mes choix, je suis libre. (...) Je suis super bien dans mes baskets, dans mes talons de femme!»

L'essentiel Online avec fab

Ton opinion