Évaluation: «Rapide mais trop dépendant»: comment le Luxembourg a géré le Covid?

Publié

Évaluation«Rapide mais trop dépendant»: comment le Luxembourg a géré le Covid?

LUXEMBOURG – L'OCDE a globalement salué la gestion de la crise Covid au Luxembourg, tout en soulignant «les faiblesses structurelles» du système de santé.

par
Thomas Holzer
La présentation de l'OCDE a été effectuée au bâtiment Alcide de Gasperi au Kirchberg.

La présentation de l'OCDE a été effectuée au bâtiment Alcide de Gasperi au Kirchberg.

Editpress

L'heure du bilan. Si la pandémie de Covid-19 n'est pas officiellement terminée, le retour à la vie «normale» s'est confirmé au cours des derniers mois et la nécessité d'évaluer la gestion d'une crise sanitaire unique dans l'histoire récente s'impose. Une crise que le Luxembourg a plutôt bien gérée, estime l'OCDE dans un rapport présenté mercredi au Luxembourg.

L'organisation internationale d'études économiques salue ainsi «une réaction rapide et agile face à un coronavirus qui n'avait pas été anticipé». Mettant en avant une communication efficace et l'implication des acteurs locaux, l'OCDE note également une surmortalité plus faible que dans les autres pays grâce notamment à «un système de santé qui s'est remarquablement adapté».

Sont mis en avant le dépistage intensif, la forte montée en charge des capacités hospitalières, les nouveaux modèles de fourniture de soins ou encore la campagne vaccinale réussie. Autant de bons points qui ne doivent pourtant pas masquer les limites du Luxembourg en la matière. L'OCDE insiste ainsi sur «la forte dépendance vis-à-vis des pays frontaliers et la faible densité de médecins», une des «faiblesses structurelles du système de santé».

Les jeunes et travailleurs indépendants «sous-protégés»

Des limites également constatées au niveau des mécanismes de politique publique mis en place en réponse à la crise. Ainsi les jeunes, travailleurs temporaires et indépendants ont été «sous-protégés», ne bénéficiant pas des mêmes accès au chômage partiel ou encore aux congés pour raisons familiales. Globalement, l'OCDE salue néanmoins «les nombreux dispositifs soutenant les revenus des ménages». L'étude souligne ainsi que l'accès au chômage partiel a «largement atténué l'impact de la crise».

Sur le plan économique, le Luxembourg a pris «des mesures en ligne avec les autres pays de l'UE», mais son niveau d'endettement «est resté contenu», contrairement à la France et à la Belgique par exemple. Quant aux aides aux entreprises, elles ont été «simples, rapides et ciblées».

Enfin, l'OCDE a félicité le Luxembourg pour avoir défini comme «priorité principale» la réouverture des écoles, tout en regrettant «une implication imparfaite» du secteur de l'éducation dans la cellule de crise. D'autres axes d'amélioration ont été conseillés dans ce domaine avec notamment la nécessité de mettre en place «des formes de soutien différenciées».

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

23 commentaires