Série TV: Regé-Jean Page tire un trait définitif sur «Bridgerton»

Publié

Série TVRegé-Jean Page tire un trait définitif sur «Bridgerton»

Révélé dans la série à succès, l’acteur Regé-Jean Page est ravi de changer de registre dans le film «Donjons & Dragons».

par
Henry Arnaud
Regé-Jean Page joue dans le film «Donjons & Dragons: l’honneur des voleurs» qui sortira en salle en 2023.

Regé-Jean Page joue dans le film «Donjons & Dragons: l’honneur des voleurs» qui sortira en salle en 2023.

IMAGO/PA Images

C’est à Comic-Con, la plus grande convention de blockbusters et fans de séries cultes, en Californie, que Regé-Jean Page a fait une apparition remarquée. L’acteur britannico-zimbabwéen de 34 ans est bien décidé à faire oublier son personnage dans la série «Bridgerton» avec son nouveau film «Donjons & Dragons», adaptation du célèbre jeu de rôle.

Vous parlez pour la première fois de «Donjons & Dragons: l’honneur des voleurs» qui ne sortira que début 2023. Que pouvez-vous nous dévoiler?

L’histoire est top secret. Gamin, on se moquait de moi à l’école. J’étais différent des autres et je restais à l’écart car j’étais étranger (NDLR: né à Londres, il a passé son enfance au Zimbabwe). Je rentrais à la maison et je me défoulais en jouant de la guitare électrique. C’était mon moyen de m’échapper de mon quotidien. Devenir comédien m’a permis de m’imaginer dans la peau d’autres personnes. Avec «Donjons & Dragons», c’est le projet ultime car je me bats contre des dragons. Qui n’a jamais rêvé de ça?

Vous avez définitivement tourné la page de «Bridgerton». Est-ce important de revenir à l’écran dans un style totalement différent de cette série qui vous a fait connaître?

Absolument. J’avais super hâte de présenter autre chose au public. «Donjons & Dragons» est un long métrage à grand spectacle et gros budget. C’est fun, divertissant et il n’y a aucune limite dans ce monde surnaturel qui permet de libérer son imagination. J’espère que les fans prendront autant de plaisir à voir ce film que j’en ai eu à le tourner.

Comment s’est passé le tournage?

Nous étions en Irlande du Nord. Nous avons tourné durant la pandémie quand personne n’avait le droit de sortir de chez soi plus d’une heure par jour. Ces restrictions sont devenues une force pour nous car nous étions forcés de vivre entre nous sans contact avec le monde extérieur. Cela aide à créer des liens et une complicité avec ses partenaires devant les caméras.


Quelle a été votre préparation physique pour ce rôle?

Je n’ai jamais travaillé physiquement aussi dur pour un film. Je peux dire que j’avais les plus belles fesses de toute ma vie durant ce tournage (rire). Il y a eu bien sûr de nombreuses heures d’entraînement avec des épées et des sabres car je devais être capable de tuer un dragon… quand même! J’ai réalisé plein de rêves de gosse avec «Donjons & Dragons».


Comment se sont passées les rencontres avec vos fans au Comic-Con?

On était tous excités car la pandémie avait empêché tout rassemblement. C’était une grande joie de communiquer et de présenter ce projet de film. La joie pouvait se sentir partout durant cette convention. Mais il va falloir attendre des mois avant de voir «Donjons & Dragons» sur grand écran.

Ton opinion

0 commentaires