Régimes spéciaux: la grève touche à sa fin

Publié

Régimes spéciaux: la grève touche à sa fin

Après neuf jours de grève dans les transports français contre la réforme des régimes spéciaux, les assemblées générales se sont prononcées un peu partout jeudi pour la suspension du mouvement.

Les négociations tripartites engagées mercredi à la RATP et à la SNCF pour obtenir des compensations à la réforme doivent se tenir jusqu'au 13 décembre à la RATP, et jusqu'au 18 à la SNCF.

Jeudi, la direction de la SNCF comptabilisait 14,5% de grévistes contre 22,8% la veille.

La tendance à la reprise observée à la SNCF dès mercredi en fin de journée s'est confirmée jeudi dans la matinée avec 42 assemblées générales favorables à la reprise du travail sur les 45 qui s'étaient tenues avant midi. Les autres assemblées générales de l'après-midi confirmaient majoritairement cette tendance, soulignait-on de source syndicale.

À la RATP, la reprise du travail s'est également confirmée jeudi avec notamment la suspension du mouvement pour les agents des lignes A et B du RER, les plus mobilisés depuis le début du conflit, ainsi que sur la majorité des lignes du métro et dans la plupart des dépôts de bus.

Pour la journée de vendredi, la direction de la RATP prévoyait d'assurer la circulation de 70% des métros, un trafic normal sur les lignes 1 et 14, 75% des bus, et 80% des tramways.

Dans le RER, la direction prédit un trafic quasi-normal sur la ligne A et une reprise progressive sur la ligne B. "On semble se diriger vers une reprise totale du travail d'ici au week-end. Mais on n'a pas gagné une grande lutte, puisque nous sommes la seule confédération encore attachée aux 37,5 annuités de cotisation et que le passage à 40 va se faire", a déclaré Didier Larrigualdie, secrétaire général de FO-RATP.

Très nette tendance à la reprise du trafic

"On fera l'état des lieux à la sortie des négociations fin décembre. Mais on ne va sûrement pas pousser à ce qu'elles se terminent vite. On va chercher à tirer le maximum de compensations. Les négociations pour le moment sont riches sur le papier. Nous, on veut qu'elles le soient en espèces sonnantes et trébuchantes", a-t-il ajouté.

À la SNCF, le trafic devrait revenir progressivement à la normale dans les prochains jours, avec toutefois quelques régions considérées comme des "points durs" où les assemblées générales ont pour l'heure décidé de poursuivre la grève.

"Il y a une très nette tendance à la reprise, même s'il y a des points durs, notamment chez les contrôleurs", a confirmé à l'AP Daniel Laplui, porte-parole de l'UNSA-Cheminots. Et pour lui, "le ministère n'a pas su ou n'a pas voulu apprécier la mobilisation des cheminots, notamment sur la question de la décote qui est la chose la plus nocive et est apparue comme l'élément fédérateur dans les AG. Les négociations auraient pu se faire plus tôt".

ap

Ton opinion