Kesha – «Rendre les gens heureux est mon but»
Publié

Kesha«Rendre les gens heureux est mon but»

La chanteuse américaine Kesha sort «Warrior». Elle parle de ce deuxième disque très

attendu par ses fans.

L'essentiel: Votre nouvel album s’appelle «Warrior», «Guerrier» en français. Pourquoi ce titre?

Kesha: Le fait d’être en tournée m’a permis de me confronter avec moi-même. Sur la route, tu te sens comme un guerrier car tu enchaînes les dates à un rythme effréné.

Beaucoup d’artistes estiment que le 2e disque est le plus difficile à réaliser. Était-ce votre cas?

Oui, parce que j’ai vraiment voulu prendre mon temps pour faire quelque chose qui me semblait bien. Et fort heureusement, les premières réactions que j’ai eues du public sont positives.

Vous avez cartonné avec votre 1er disque «Animal». Comment avez-vous vécu la pression?

Je ne me suis pas trop souciée de ce que pensaient les gens. Je ne me suis fixé qu’un seul but avec ma musique: rendre les personnes heureuses quand elles l’entendent.

Pourquoi avoir à nouveau fait appel à Dr. Luke pour produire ce disque?

Il s’est passé quelque chose de très spécial entre lui et moi sur le premier album. Et je n’avais pas envie de casser cette dynamique. Et puis, ensemble, on a eu du succès alors pourquoi changer?

Qu'apporte-t-il à votre musique?

C’est un producteur incroyable. Il me met à chaque fois au défi d’améliorer les sons que je fais. Il me pousse à être meilleure pour essayer d’atteindre une sorte de perfection.

Comment votre duo fonctionne-t-il?

Ça dépend. Parfois, j’arrive vers lui avec des démos complètes. Mais c’est aussi arrivé que Luke me propose un riff de guitare et ensuite on construit ensemble le reste du morceau. Pour chaque titre de l’album, nous avons travaillé différemment. Il y a eu beaucoup de collaborations sur ce disque.

Justement, vous avez bossé avec will.i.am par exemple sur «Crazy Kids»...

Avec lui, c’était que du plaisir et de l’amusement. On se connaît bien. On a partagé le même studio pendant un temps. Du coup, notre collaboration s’est faite naturellement.

Et quid de votre travail avec Iggy Pop sur «Dirty Love»?

C’est une légende. C’est l’un de mes musiciens préférés. Ça fait un bout de temps que j’essayais de travailler avec lui. Avec lui, j’ai vécu l’une des meilleures expériences de toute ma carrière. C’était un honneur de bosser avec quelqu’un tel que lui. Bon nombre d’artistes devraient s’inspirer de sa folie et de son intelligence. C’est un exemple à suivre.

Sur le titre «Die Young» vous dîtes que nous allons tous mourir jeune. Pourquoi?

Le concept du titre est de simplement dire qu’il faut vivre sa vie sans attendre. Il faut en profiter car elle peut s’arrêter soudainement. Mais pour autant je ne pousse pas les jeunes à faire des bêtises.

«Warrior», Kesha. Distribution Sony, déjà disponible.

(L'essentiel Online avec Fabien Eckert)

Ton opinion