Nouvel échevin à Luxembourg – «Rester un citoyen à part entière, même handicapé»

Publié

Nouvel échevin à Luxembourg«Rester un citoyen à part entière, même handicapé»

LUXEMBOURG - Joël Delvaux est entré, lundi, au conseil communal de la capitale. Le premier élu en fauteuil roulant.

Joël Delvaux a siégé hier pour la première fois en conseil communal.

Joël Delvaux a siégé hier pour la première fois en conseil communal.

Editpress

«L’essentiel»: Vous entrez au conseil communal de Luxembourg en pleine législature. Que cela vous inspire-t-il?

Joël Delvaux (conseiller communal déi Lénk): C’est un grand challenge qui s’offre à moi. Il y a beaucoup de nouvelles matières à assimiler. Mais c’est aussi ce que je voulais. C’est un bon signe vers l’extérieur car cela signifie que même une personne handicapée peut être un citoyen à part entière et accéder aux responsabilités politiques.

Vous êtes très actif dans le milieu associatif. Allez-vous vous fixer d’autres priorités?

C’est clair que je vais devoir mettre certaines activités de côté. Mais ce n’est qu’un mandat de deux ans et demi. Je prends la suite de David Wagner. Toutefois, c’est évident qu’il n’est pas possible de faire un travail sérieux en s’éparpillant de trop.

Quels seront vos dossiers de prédilection?

Le domaine du logement m’intéresse beaucoup. Le problème de la capitale est de ne pas pouvoir proposer des logements décents et abordables. En situation de handicap c’est carrément impossible. On a des besoins spécifiques, or, le marché de l’immobilier n’est pas du tout prévu pour cela. C’est le rôle de la commune d’influer sur les choses.

Visez-vous d’autres mandats à l’avenir?

Je vais déjà essayer de faire ce mandat du mieux que je peux. Et si ça se trouve, je vais découvrir que la politique n’est pas faite pour moi. Je ne veux pas me projeter.

(Recueilli par Patrick Théry)

Ton opinion