Noël au Luxembourg – Retours de cadeaux de Noël: un chiffre en baisse

Publié

Noël au LuxembourgRetours de cadeaux de Noël: un chiffre en baisse

LUXEMBOURG - Les clients sont de moins en moins nombreux à rapporter, dans les magasins, leurs cadeaux après Noël. Parce qu'ils les gardent... ou les vendent sur Internet.

Les rares retours, «c’est papy qui a acheté le jouet dans la mauvaise couleur ou tata qui s’est trompée de génération de console».

Les rares retours, «c’est papy qui a acheté le jouet dans la mauvaise couleur ou tata qui s’est trompée de génération de console».

L'essentiel

«Dix boîtes», c’est le maigre butin en cadeaux de Noël retournés mardi, en milieu d’après-midi, au Cora Concorde. «Ça ne remplit pas un caddie», fait remarquer Stéphanie Cherfaoui, au guichet d’échange. «Quand nous comptabilisions les retours, nous n’arrivions déjà pas à 1 % des produits vendus. Nous avons arrêté, mais j’ai l’impression que ça continue à baisser», relate Robert Dhainaut, le directeur.

Les rares retours, «c’est papy qui a acheté le jouet dans la mauvaise couleur ou tata qui s’est trompée de génération de console, liste Stéphanie. Parfois, c’est un appareil défectueux. Soit notre service après-vente peut le réparer, soit on le renvoie au fournisseur».

Sur Internet

Même tendance chez Maxi Toys. Les deux enseignes estiment que les clients sont mieux organisés. «Les catalogues sortent tôt. Les enfants font leur choix. Et la famille décide qui achète quoi». La deuxième raison est «la mise sur Internet des cadeaux mal-aimés pour les revendre en toute discrétion», note-t-on chez Maxitoys.

«C’est dommage car que nous échangions, remboursions, ou fassions un bon, en magasin, le client récupère la valeur totale de l’objet», commente Robert Dhainaut. Au guichet, Dudi, 22 ans, a préféré être honnête: «J'ai dit à ma maman que la tondeuse à barbe qu’elle m’avait offerte ne me convenait pas. Il fallait bien que je récupère le ticket!».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion