Carnet rose – Ribéry bientôt père pour la quatrième fois

Publié

Carnet roseRibéry bientôt père pour la quatrième fois

L'étoile française du Bayern Munich, Franck Ribéry, qui avait célébré son but mercredi contre Donetsk en plaçant le ballon sous son maillot, sera bientôt père pour la quatrième fois.

Franck Ribery, sa femme Wahiba et l'une de ses filles en 2008.

Franck Ribery, sa femme Wahiba et l'une de ses filles en 2008.

AFP/Johannes Simon

Son épouse l'a confirmé au quotidien allemand Bild. «Je suis enceinte de sept mois et j'en suis très heureuse», a déclaré Wahiba Ribéry qui a déjà deux filles (Hiziya et Shahinez âgées de neuf et sept ans) et un garçon (Saif, trois ans). «Ça me rend encore plus fort», a déclaré pour sa part l'attaquant âgé de 31 ans, auteur du troisième des sept buts passés par le Bayern au Shakhtar pour filer en quarts de finale de la C1.

Franck Ribéry et Arjen Robben, blessés mercredi soir lors de la large victoire du Bayern Munich en C1 face à Donetsk (7-0), manqueront le déplacement du leader bavarois de Bundesliga samedi à Brême, selon le club. Touché à la cheville droite, le Français de 31 ans avait quitté la pelouse en boitant pour céder sa place à Juan Bernat (59e), dix minutes après avoir inscrit le troisième but du Bayern. Il avait déclaré à la presse qu'il espérait «rejouer en fin de semaine» mais le médecin du club Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt en a décidé autrement, fixant sa reprise de l'entraînement à lundi.

Le milieu néerlandais, également âgé de 31 ans, était sorti dès la 19e minute, souffrant d'un nerf pincé dans le dos, dont la douleur avait irradié jusqu'à la cuisse gauche. Lui aussi retrouvera le groupe lundi. Qualifié pour la quatrième année consécutive pour les quarts de finale de la Ligue des champions, le Bayern caracole en tête de la Bundesliga, avec 11 points d'avance sur Wolfsburg. Auteur de 32 buts lors de ses 7 dernières sorties, le double champion en titre rend visite samedi, à 15h30, au Werder Brême, auquel l'équipe de Pep Guardiola avait passé un 6-0 à l'aller.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion