Tour d'Italie – Richard Carapaz s'impose en haut d'une bosse

Publié

Tour d'ItalieRichard Carapaz s'impose en haut d'une bosse

La quatrième étape du Tour d'Italie a été remportée par le coureur équatorien de la Movistar. Le final escarpé a été émaillé de quelques chutes.

Team Movistar rider Ecuador's Richard Carapaz celebrates as he finishes first followed by Team Lotto rider Australia's Caleb Ewan in the stage four of the 102nd Giro d'Italia - Tour of Italy - cycle race, 235kms from Orbetello to Frascati on May 14, 2019. (Photo by Luk BENIES / AFP)

Team Movistar rider Ecuador's Richard Carapaz celebrates as he finishes first followed by Team Lotto rider Australia's Caleb Ewan in the stage four of the 102nd Giro d'Italia - Tour of Italy - cycle race, 235kms from Orbetello to Frascati on May 14, 2019. (Photo by Luk BENIES / AFP)

AFP/luk Benies

L'Équatorien Richard Carapaz (Movistar) s'est adjugé mardi à Frascati la 4e étape du Giro qui a coûté plus de quatre minutes au Néerlandais Tom Dumoulin. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo) a conservé le maillot rose de leader après cette étape marquée par une chute collective, à 6 kilomètres de l'arrivée.

Principale victime, Dumoulin, vainqueur du Giro 2017, a rallié la ligne, le genou gauche ensanglanté, quasiment en roue libre, à côté de ses équipiers. La chute a morcelé le peloton. À l'avant, un petit groupe s'est disputé la victoire dans un final en montée, sur une pente de 4-5%.

Carapaz a produit son effort à près de 400 mètres de la ligne et a préservé une courte avance sur l'Australien Caleb Ewan. L'Italien Diego Ulissi a pris la troisième place. Dans cette longue étape de 235 kilomètres, l'échappée du jour a réuni un représentant des trois équipes italiennes de deuxième division invitées. Marco Frapporti (Androni), Mirco Maestri (Bardiani) et Damiano Cima (Nippo) ont pris les devants dès la sortie d'Orbettelo pour une très longue échappée.

Une étape favorable aux sprinters

Frapporti et Maestri ont été rejoints après un raid de 225 kilomètres, avant le coup de théâtre causé par un coureur de l'équipe Ineos qui est tombé alors qu'il se trouvait dans les 25 premières positions du peloton. La plupart des rivaux de Roglic, notamment le Britannique Simon Yates, l'Italien Vincenzo Nibali et le Colombien Miguel Angel Lopez, ont cédé une quinzaine de secondes au porteur du maillot rose.

Bob Jungels, pris dans la chute collective, a réussi à revenir sur les meilleurs pour terminer 16e de l'étape, à 18 secondes du vainqueur. Au classement général, le Luxembourgeois grimpe de deux places et intègre le top 10 (9e), à 1'02" du Slovène Primoz Roglic.

Mercredi, la 5e étape s'annonce favorable aux sprinters entre Frascati et Terracina, près des marais pontins du Latium. Le parcours, limité cette fois à 140 kilomètres, se termine par un tour de circuit de 9,2 kilomètres près de la mer Thyrénienne, avec une longue ligne droite finale de 1 500 mètres.

(L'essentiel/afp)

Giro, 4e étape

1. R. Carapaz

2. C. Ewan m.t.

3. D. Ulissi m.t.

4. P. Ackermann à 2"

5. F. Sénéchal m.t.

(...)

16. B. Jungels à 18"

82. B. Gastauer à 3'10"

Classement général

1. P. Roglic

2. S. Yates à 35"

3. V. Nibali à 39"

4. M. Lopez à 44"

5. D. Ulissi à 44"

(...)

9. B. Jungels à 1'02"

78. B. Gastauer à 8'15"

Ton opinion