Ingrid Chauvin – «Rien n'effacera le manque de ma petite Jade»
Publié

Ingrid Chauvin«Rien n'effacera le manque de ma petite Jade»

Dans un message publié sur Facebook, Ingrid Chauvin s'est exprimée pour la première fois sur le décès de sa fille de cinq mois. L'actrice évoque «la mort subite du nourrisson».

La comédienne française remercie tous ceux qui l'ont soutenue. (photo: AFP/Valery Hache)

La comédienne française remercie tous ceux qui l'ont soutenue. (photo: AFP/Valery Hache)

Jeudi 27 mars, on apprenait la mort brutale de Jade, la fille âgée de cinq mois de la comédienne de 40 ans. Cinq jours plus tard, Ingrid Chauvin s'est exprimée pour la première fois sur cette terrible perte sur sa page Facebook. «Difficile de trouver les mots ... Rien ni personne n'effacera la douleur et le manque de ma petite Jade, commence-t-elle. Les gazouillis ont laissé place à l'insoutenable silence, mais je tenais par ce message à vous remercier tous, sincèrement et du fond cœur, votre soutien et vos témoignages sont profondément émouvants et nous aident à rester debout et à être plus forts... Chacun y va de sa supposition dans les magazines sur les causes du décès de notre princesse, la presse est ainsi faite ... Je ne vous en veux pas et comprends la nécessité de communiquer...»

L'actrice explique ensuite que Jade n'est pas partie suite à de nombreuses opérations du cœur ou par défaillance cardiaque. «Son cœur demandait une réparation qui était prévue lorsqu'elle serait plus grande, 48 heures avant son départ encore, les médecins étaient confiants et nous avions cette chance de pouvoir vivre normalement, seule l'alimentation était à suivre assidument», précise-t-elle. Le bébé devait prendre du poids convenablement, selon Ingrid et son époux. «Nous étions heureux de constater qu'elle avait pris un rythme de croisière, notre princesse à été admirablement suivie par les équipes de l’hôpital Necker pour ce faire, nous ne l'oublions pas et vous remercions toutes et tous pour votre implication et vos attentions...»

«La mort subite du nourrisson»

Et l'artiste française de faire sa propre analyse sur ce terrible drame. «À cette heure encore, aucune évidence, «la mort subite du nourrisson» reste la plus probable, cela ne change en rien à ce que nous vivons aujourd'hui si ce n'est peut-être la brutalité et les questions... Je garde en souvenir chaque seconde vécue auprès de ma princesse et je suis heureuse d'avoir pris le temps de profiter d'elle tous les jours», dit-elle.

Ingrid précise encore que Jade était de ces bébés qui ne pleurent pas, curieuse de tout, souriante, joyeuse et attentive. «Elle a illuminé notre vie de milliers de bonheurs... À toi ma chérie, il n y a pas assez de mots, pas assez de temps dans une vie pour te dire à quel point je t'aime. À mon mari, qui est un homme et un papa extraordinaire et exemplaire et à vous qui depuis si longtemps êtes présents. Je vous adresse à tous d'affectueux baisers et vous remercie encore et encore... De tout mon cœur. Ingrid».

(L'essentiel/lja)

Ton opinion