Décès – Robuchon avait revendu à un fonds luxembourgeois

Publié

DécèsRobuchon avait revendu à un fonds luxembourgeois

Le chef le plus étoilé au monde Joël Robuchon, décédé lundi à 73 ans, avait cédé ses établissements à un fonds d'investissement basé en Angleterre et au Luxembourg.

Joël Robuchon était devenu un véritable businessman.

Joël Robuchon était devenu un véritable businessman.

AFP/Ethan Miller

Le chef le plus étoilé au monde Joël Robuchon, décédé lundi à 73 ans, était devenu célèbre auprès du grand public grâce à la télévision, mais également en associant son nom au groupe agroalimentaire Fleury-Michon, tout en bâtissant en parallèle un empire gastronomique.

Le cuisinier aux yeux clairs et à la voix douce avait signé depuis le début des années 1990, des gammes de plats cuisinés sous les marques «Fleury Michon» et «Très bien merci !» et dispensait des conseils pour «manger mieux», faisant sien le slogan du groupe.

Des programmes télés

Pionnier, Joël Robuchon avait aussi, dès 1996, voulu faire œuvre de pédagogie en portant la cuisine à la télévision afin de la rendre plus accessible, bien avant que celle-ci ne s'impose sur le petit écran avec des émissions comme Top Chef ou MasterChef.

Il a d'abord animé l'émission «Cuisinez comme un grand Chef», un programme quotidien diffusé de 1996 à 1999 sur TF1.
Suivront «Bon Appétit Bien Sûr», un autre rendez-vous quotidien de 20 minutes, programmé pendant une décennie sur France 3 de 2000 à 2009, puis à partir de septembre 2011, le programme hebdomadaire «Planète gourmande» présenté avec sa fille Sophie sur France 3. Il avait également signé près de 20 livres.

Une vente discrète

Cette médiatisation grandissante a accompagné la construction d'un empire culinaire qui compte aujourd'hui 13 établissements étoilés dans le monde. Au sommet de sa carrière en 2016, ses restaurants cumulaient même un record absolu de 32 étoiles.

Ses restaurants gastronomiques ont essaimé dans douze villes, avec une forte présence en Asie: Macao, Shanghai, Taipei, Hong Kong, Bangkok et Tokyo, mais aussi Londres, Montréal, New York et Las Vegas.

Selon Le Figaro, le chef avait «décidé de vendre très discrètement ses établissements à un fonds d'investissement basé en Angleterre et au Luxembourg» et signé un contrat de 7 ans avec les nouveaux propriétaires, «l'obligeant contre royalties à maintenir le niveau d'excellence de ses adresses».

(L'essentiel/afp)

Ton opinion