Au Luxembourg: Rommwiss, un écrin de tranquillité à la Haute-Sûre

Publié

Au LuxembourgRommwiss, un écrin de tranquillité à la Haute-Sûre

HAUTE-SÛRE – Recoin insoupçonné et méconnu du lac de la Haute-Sûre, la plage de Rommwiss était épargnée de la grande foule, dimanche.

par
Jean-François Colin

Vincent Lescaut

Il a encore fait chaud, ce week-end dans tout le Luxembourg. Conséquence directe de cette météo estivale : les plages du lac de la Haute-Sûre ont été prises d’assaut, dimanche durant toute la journée. Toutes? Non. Alors que dès la mi-journée, la police signalait la saturation des parkings publics du côté d’Insenborn et de Lultzhausen et émettait un avis enjoignant les potentiels visiteurs à éviter le secteur ou à emprunter les transports publics, quelques kilomètres plus loin, le calme régnait sur la plage de Rommwiss, en bas de Liefrange et Bavigne.

Une descente étroite et tortueuse, un parking chaotique dans le sous-bois, mais avec quelques places encore disponibles, une plage de pelouse longue de plusieurs centaines de mètres investie par deux à trois cents personnes disposant largement d’un espace suffisant : telle était la situation au Rommwiss hier au cœur de l’après-midi. Loin du tumulte d’Insenborn et de Lultzhausen. «Avant, j’allais à Insenborn.

Vincent Lescaut

Mais le monde et le bruit m’ont soulée, et depuis l’an dernier, je ne viens plus qu’ici », disait, Susi, 37 ans, de Colpach. « Il faut connaître », renchérissait Joël, 45 ans, venu de Tintange, en Belgique. « Il n’y a qu’ici qu’on a la paix, et en plus c’est superbe et la route est nettement moins fréquentée».

«Ne l’ébruitez pas trop, car cela pourrait attirer du monde…».

Il y a ceux qui connaissent, et ceux qui sont arrivés au Rommwiss par hasard. Comme ce groupe d’amis français, résidents au Luxembourg. « Nous ne connaissions pas le lac. C’est la première fois que nous y venons, et c’est grâce au… GPS qui nous a amenés ici », racontaient Daniel, Monica, Maxime et Ludivine. « En plus, c’est un chouette cadre », concluaient les quatre amis âgés d’une trentaine d’années.

Vincent Lescaut

Une fréquentation un peu moins jeune que sur les autres rives du lac, pas ou peu de musique ou de barbecues, la plage de Rommwiss a de quoi séduire un public plus familial ou qui aspire à la tranquillité royale. « C’est bien plus calme pour pratiquer le paddle, je connais des petits endroits parfaits pour cela », glissait Fabio, 34 ans. Et finalement, comme le disait Suis, « le seul problème, c’est l’ombre qui envahit rapidement la plage dès que le soleil entame sa descente ».

Reste à voir si cet écrin de calme et de zénitude pourra le rester encore longtemps. «De toutes façons, les jeunes préfèreront toujours Insenborn et Lultzhausen», selon Fabio. Et puis, ajoutait un agent communal chargé de la circulation à Lultzhausen, «il y aura beaucoup moins de monde ce lundi, car beaucoup de gens reprennent le travail». «Mais», soufflait Joël, mi-malicieux, mi-craintif, «ne l’ébruitez pas trop, car cela pourrait attirer du monde…».

Vincent Lescaut

Ton opinion

4 commentaires