Cinéma – Rooney Mara a «vraiment giflé» Bradley Cooper
Publié

CinémaRooney Mara a «vraiment giflé» Bradley Cooper

À l’affiche de «Nightmare Alley», l’actrice Rooney Mara, 36 ans, garde un souvenir incroyable du tournage de ce film hors du commun.

Partenaire de l’acteur Joaquin Phoenix depuis six ans, Rooney Mara est aussi la jeune maman d’un garçon d’un an et demi que le couple a baptisé River, du prénom du frère décédé de Joaquin. À 36 ans, l’actrice américaine est à l’affiche de «Nightmare Alley», qui sort sur nos écrans, ce mercredi.

Votre film suit la vie d’une troupe de cirque dans l’Amérique des années 40. Qu’est-ce qui vous a attirée vers ce script?

C’est la magie du réalisateur Guillermo del Toro qui sait inventer un monde original à la fois noir et poétique. Je n’ai pas voulu lire le livre pour me concentrer sur le scénario de Guillermo car il m’a aussi écrit toute une biographie détaillée sur mon personnage de Molly.

Quel est votre meilleur souvenir du tournage?

La quasi-totalité des décors ont été construits à Toronto. C’était donc facile d’entrer dans ce monde d’un vieux cirque avec ces créatures étranges car il n’y avait guère d’effets spéciaux à ce niveau-là. Mais je vous avoue que j’ai presque tout oublié de la production car nous avons tourné il y a plusieurs années, avant que je tombe enceinte. Avec la pandémie de Covid, nous avons dû attendre pour terminer le tournage et je me suis retrouvée à nouveau dans la peau de Molly alors que je venais d’accoucher. C’est comme si tout ce que j’avais fait avant d’être mère était dans un rêve ou une autre vie.

Allez-vous arrêter votre carrière pour votre famille?

Non, je n’ai pas dit cela. C’est juste un sentiment bizarre, que beaucoup d’autres femmes connaissent certainement, en devenant mère. Il y a votre vie avant et celle d’après cette première naissance.

Le réalisateur, Guillermo del Toro, présente Molly comme le personnage central et la morale de son film. Qu’en pensez-vous?

J’ai adoré cette opportunité d’être une femme dont le cœur est pur. La beauté de Molly est qu’elle est capable d’avoir de l’amour et de la compassion même dans les pires moments et même si cela doit entraîner sa perte. C’est pour cela qu’elle aime Stan (ndlr: joué par Bradley Cooper). Ce que j’ai adoré dans «Nightmare Alley» c’est qu’il y a toutes les références aux films noirs du passé à Hollywood, mais les femmes ne sont pas réduites aux vieux clichés, bien au contraire.

On a souvent vu des hommes gifler des femmes dans les films dramatiques des décennies passées. Qui a eu l’idée de renverser cela est d’avoir la séquence ou c’est vous qui donnez une gifle à Bradley Cooper?

C’est moi! C’est la scène finale de mon personnage de Molly. Après tout ce qu’elle a enduré avec Stan par amour, j’ai trouvé cela naturel. D’ailleurs Bradley vous dirait qu’il s’est vraiment pris une gifle de ma part pour que cela soit plus réel à l’écran (rire).

(L'essentiel/Henry Arnaud, Los Angeles)

Ton opinion