Escroquerie en Suisse – Ruiné par son amour aveugle pour une star
Publié

Escroquerie en SuisseRuiné par son amour aveugle pour une star

Un sexagénaire a déboursé l'équivalent de 76 000 euros, pensant se marier à la chanteuse suisse Beatrice Egli. Or, il échangeait avec des escrocs.

Un Suisse de 60 ans a été contacté via le service de messagerie en ligne Hangouts au printemps dernier. Il a cru qu’il s’agissait de Beatrice Egli en personne.

Un Suisse de 60 ans a été contacté via le service de messagerie en ligne Hangouts au printemps dernier. Il a cru qu’il s’agissait de Beatrice Egli en personne.

Instagram

«J’aime Beatrice. Je voudrais être en couple avec elle.» Jakob, un ancien boulanger suisse, est fou amoureux de la chanteuse Beatrice Egli, une star nationale alémanique. Mais son amour aveugle l’a mené droit dans le mur. Il est tombé dans le piège de cyberescrocs, révèle ce vendredi Blick. Le Bernois de 60 ans a été contacté via le service de messagerie en ligne Hangouts, au printemps dernier. Il a cru qu’il s’agissait de Beatrice Egli en personne. Le sexagénaire n’a pas pensé une seconde qu’il pouvait s’agir d’une arnaque puisque la photo de profil des escrocs montrait la chanteuse de 33 ans, tout sourire.

Au début, la prétendue jeune femme lui a envoyé des mots doux. Mais rapidement, elle a demandé son aide. «Elle m’a dit que son management avait bloqué son compte et qu’elle ne se faisait plus payer», raconte l’Alémanique au journal. «Tout ce que je voulais c’était l’aider!». Son amour pour la chanteuse est si grand qu’il ne s’est douté de rien quand «elle» lui a demandé de verser 80 000 francs suisses (environ 76 000 euros) sur le compte d’une certaine Samantha Therese Pauline Hedington en Australie. En échange, «elle» lui a fait miroiter le grand amour et même laissé sous-entendre qu’ils allaient se marier. Grave erreur. «Je n’ai plus un sou. Toutes mes économies ont disparu».

Retourné chez sa mère de 96 ans

Jakob vivait de l’aide sociale jusqu’en 2020. Il a perdu son emploi il y a plus de 20 ans. Comme il a perdu tout son argent qu’il avait économisé au fil des ans, il n’a plus pu payer son loyer et a dû retourner vivre chez sa maman de 96 ans. Sa sœur qualifie l’affaire de «catastrophe». Elle dit avoir tout tenté pour dissuader son frère et le mettre en garde contre cette arnaque. «Il n’a rien voulu savoir».

Des recherches de Blick montrent que Jakob n’est pas le seul étant tombé dans le panneau de la fausse Beatrice Egli. Contactée par le journal allemand Bild, celle-ci confirme: «Plusieurs fans se sont rendus dans la boucherie de mes parents à Pfäffikon (SZ) pour leur parler de mes soucis financiers.» Les personnes en question auraient versé entre 700 et 12 000 francs suisses (670 à 11 500 euros) aux escrocs. Une personne aurait même liquidé toute sa caisse de pension. La star souligne qu’elle ne demanderait jamais de l’argent de la part de ses fans.

On ignore si et combien de personnes ont porté plainte, auprès de la police, en raison de cette escroquerie.

(L'essentiel/ofu)

Ton opinion