Premier League - 36e journée – Ryan Giggs a réussi ses débuts comme entraîneur
Publié

Premier League - 36e journéeRyan Giggs a réussi ses débuts comme entraîneur

Pour la première du Gallois sur le banc, Manchester United a disposé samedi de Norwich City (4-0). Les Red Devils restent 7e au classement.

Ryan Giggs, nommé entraîneur intérimaire de Manchester United mardi après le limogeage de David Moyes. En conclusion d'une saison ratée, ces trois nouveaux points acquis grâce à des doublés de Rooney (43e, 49e) et Mata (63e, 73e) ne font pas décoller son club au classement, mais cela ramène néanmoins un léger sourire chez le 7e après deux défaites, comme l'idole galloise l'avait souhaité. MU, avec six points de moins que Tottenham et un match de plus à disputer, conserve même un léger espoir de se qualifier pour l'Europa League, après avoir fini les 22 précédentes saisons sur le podium.

Malgré les choix tranchés de Giggs, qui a écarté Fellaini et Januzaj, misé sur Kagawa et laissé sur le banc un Mata revanchard après son entrée, United n'a pourtant pas mieux joué avant de bénéficier d'un penalty litigieux à la pause. Après avoir inscrit son 16e but, Wazza, toujours privé de van Persie à ses côtés, n'a toutefois pas traîné pour marquer le 17e et éteindre tout semblant de suspense. En face, le changement d'entraîneur n'a pas eu l'effet escompté et, avec Neil Adams, les Canaries (17e) conservent un point d'avance sur la ligne de flottaison après cette 5e défaite d'affilée. Mais ils joueront leurs deux dernier matches contre Chelsea et Arsenal.

Swansea fait une bonne opération dans la lutte pour le maintien

Plus haut et plus tôt, Everton, méconnaissable, avait déjoué contre Southampton (2-0), laissant du même coup passer une chance de mettre la pression sur Arsenal dans la course à la Ligue des Champions. À un point devant eux (70 contre 69), les Gunners (4e) essaieront lundi contre Newcastle (9e) d'épaissir leur petit matelas. Les Saints, démotivés depuis longtemps, restent 8e avec 52 points. Everton, peut-être dominé par l'enjeu, s'est pris les pieds dans le tapis avec ce 2e revers en trois matches en offrant deux buts contre-son-camp alors qu'il restait auparavant sur six victoires de rang. Malheureux dès la première minute, Alcaraz a ensuite été imité par Coleman (31e) au sein d'une défense orpheline de Jagielka et Distin. En face, Southampton a redressé la tête après trois matches sans victoire. Lukaku, l'attaquant belge des Toffees prêté par Chelsea, auteur d'un début de saison éblouissant, est resté muet. Cela fait désormais quatre matches que son compteur en club reste bloqué à 14 réalisations toutes compétitions confondues.

Dans la lutte pour le maintien, Swansea (12e) a fait une très bonne opération, à la différence de Fulham (18e). Avec 39 points après leur victoire 4-1 sur Aston Villa (16e), grâce à un doublé de Bony notamment, les Gallois ont quasiment assuré leur survie. De leur côté, les Cottagers restent relégables avec 31 unités, alors qu'ils ont mené 2-0 contre Hull avant de se faire rejoindre (2-2) à la 87e minute par le 13e. West Bromwich Albion (15e) revient lui à un point de West Ham (14e) après sa victoire (1-0) contre les Londoniens. Enfin, Tottenham (6e) a embellit son image en allant dominer (1-0) Stoke (10e). Après une saison frustrante, cela fait désormais quatre matches sans défaite pour les Spurs qui peuvent même espérer doubler Everton sur le fil.

(L'essentiel/AFP)

Les résultats

Samedi

Southampton - Everton: 2-0

Swansea - Aston Villa: 4-1

Fulham - Hull City: 2-2

Stoke City - Tottenham: 0-1

WBA - West Ham: 1-0

Manchester United - Norwich: 4-0

Dimanche

Sunderland - Cardiff

Liverpool - Chelsea

Crystal Palace - Manchester City

Arsenal - Newcastle

Ton opinion