Drame familial aux Etats-Unis – «S'il te plaît maman, ne nous tire pas dessus!»

Publié

Drame familial aux États-Unis«S'il te plaît maman, ne nous tire pas dessus!»

Taylor, 22 ans, et Madison, 17 ans, ont été tuées par leur propre mère, vendredi dernier, au Texas. L'Américaine de 42 ans voulait punir son époux, selon l'entourage de la famille.

Une mère de famille domiciliée à Katy, dans la région de Houston (Texas), a tiré sur ses deux filles devant leur maison, vendredi dernier. Taylor, 22 ans, et Madison, 17 ans, n'ont pas survécu. Arrivé rapidement sur les lieux du drame, un policier a demandé à Christy Sheats, 42 ans, de lâcher son arme. Devant son refus, l'officier a été contraint de l'abattre. Le drame est survenu le jour de l'anniversaire de Jason Sheats, son époux et père des deux jeunes filles, ont expliqué des voisins aux médias locaux. «Une dispute a éclaté dans la maison familiale et s'est terminée dans un bain de sang en pleine rue», écrit le Houston Chronicle.

Un témoin raconte avoir vu les jeunes filles essayer de s'enfuir avec leur père. Les appels qu'elles ont eu le temps de passer au 911 sont bouleversants, rapporte le New York Daily News: on peut entendre Taylor et Madison crier à leur mère: «Ne pointe pas le pistolet sur nous!». «S'il te plaît ne nous tire pas dessus!», ou encore «Ne fais pas ça!». Jason Sheats, lui, a tout essayé pour raisonner son épouse: «Je promets que je ferai tout ce que tu veux», lui a-t-il hurlé, en vain.

La plus jeune des filles est morte à l’hôpital

La quadragénaire a ouvert le feu et Taylor s'est effondrée devant la maison. Madison, elle, a reçu une balle dans le dos, selon la chaîne KTRK. L'aînée est morte sur les lieux du drame et sa petite sœur est décédée au Texas Medical Center, où elle a été héliportée. Jason Sheats s'en est sorti indemne et a pu appeler la police depuis la maison d'un voisin. En état de choc, il a été hospitalisé. Selon un voisin, le couple avait renoué il y a peu mais leur relation était toujours très tendue. La police était intervenue à quatorze reprises au domicile familial depuis 2012.

Le mobile de Christy Sheats est encore flou. Mais une amie de la famille, Madison Davey, croit savoir ce qu'il s'est passé juste avant la tuerie. Alors que le couple se disputait violemment, Jason Sheats aurait dit à son épouse: «Tire-toi une balle. Facilite-nous les choses et tire-toi une balle!» Ce à quoi l'Américaine aurait répondu: «Non, la question n'est pas là. Il s'agit de te punir, toi». Madison Davey pressentait qu'un drame finirait par survenir: «J'ai toujours su que quelque chose arriverait, mais jamais un truc pareil. Christy était toxique pour la famille. Elle était mentalement instable», confie-t-elle.

D'après la page Facebook de Christy Sheats, elle était une fervente défenseur du deuxième amendement et tenait fermement à son droit de posséder une arme: «Ce serait horriblement tragique si on m'enlevait ma capacité à me défendre moi ou ma famille», avait-elle écrit sur le réseau social. Dans d'autres publications, l'Américaine ne tarissait pas d'éloges pour sa progéniture: «Joyeuse fête à mes filles incroyables, adorables, gentilles, belles et intelligentes. Je vous aime et vous chéris toutes les deux plus que vous ne pouvez imaginer».

(L'essentiel/joc)

Ton opinion