France: Sa chatte «euthanasiée» puis «ressuscitée» sur Instagram

Publié

FranceSa chatte «euthanasiée» puis «ressuscitée» sur Instagram

France Bleu Provence raconte l'incroyable histoire d'une famille en deuil suite à la mort de sa chatte. Sauf que l'animal est réapparu, bien vivant, sur les réseaux sociaux.

Le chat a été rendu à ses propriétaires

Le chat a été rendu à ses propriétaires

France Bleu Provence

Un terrible ascenseur émotionnel et une éthique professionnelle qui interroge. Sophie et sa famille ont cru rêver lorsqu'ils ont identifié leur chatte sur une photo sur Instagram. Car l'animal en question avait été «euthanasié» deux mois plus tôt, suite à un accident.

Son pelage particulier en forme «d'écaille de tortue» n'a suscité aucun doute chez la famille et l'enquête menée après une prise de contact avec la femme à l'origine de la photo a rapidement permis d'écarter la thèse de la ressemblance. Nommée Macha, la petite chatte qui était âgée de deux ans lorsque la famille a dû «la faire piquer» était bien en vie. Mais elle avait été adoptée par une autre famille…

Derrière ce rebondissement incroyable, les mensonges d'une vétérinaire qui n'a, en réalité, jamais euthanasié l'animal, rapporte France Bleu Provence. Au contraire, la professionnelle l'a soigné, sans pour autant prévenir les propriétaires de l'issue heureuse. Jusqu'à ce que Macha ne soit donnée à une nouvelle maîtresse. Non sans l'encaissement de frais de vaccination, alors que le félin était déjà vacciné…

«Un jour, elle est là et le lendemain elle n'est plus là. Alors qu'en réalité si»

La vétérinaire «n'a jamais imaginé qu'on pourrait la retrouver et s'est dit que notre peine était passée (…) C'est notre chat, comme un membre de la famille. Un jour, elle est là et le lendemain elle n'est plus là. Alors qu'en réalité si», a confié Sophie à nos confrères.

La jeune femme et sa famille n'ont engagé aucune poursuite contre la professionnelle de santé, qui s'est engagée à soigner Macha gratuitement. Mais les propriétaires n'oublieront pas la peine qu'ils ont subie. Tout comme la deuxième famille, qui, dans l'histoire, a perdu le petit animal qu'elle venait d'adopter…

(th)

Ton opinion

4 commentaires