Logement au Luxembourg – Saeul ose le logement «écolo» «abordable»
Publié

Logement au LuxembourgSaeul ose le logement «écolo» «abordable»

SAEUL – La plus petite commune du pays innove en proposant seize habitations durables, à partir de 780 000 euros, où la voiture ne sera plus indispensable.

Avec 874 habitants, Saeul est la commune qui compte le moins d’habitants au Grand-Duché. Et pourtant, elle ne manque pas d’idées pour proposer de nouveaux logements «écologiques», à des prix défiant toute concurrence. D’ici 2022, le petit hameau de Schwebach et ses 134 habitants pourront en effet compter sur un lotissement de seize nouvelles habitations, à proximité de la route nationale 12. Pour des surfaces habitables comprises entre 130 mètres carrés et 225 mètres carrés, comptez entre 780 000 euros et 1 150 000 euros.

«Même si nous sommes une toute petite commune», reconnaît le bourgmestre Jean Konsbruck, «nous voulions donner un signal fort aux générations futures. Avec le projet «Solar Community Schwebach», nous démontrons que tout est possible, même avec de petits moyens. Et puis, il ne faut pas forcément être membre du parti «Déi Gréng» pour mettre en place des projets innovants sur le plan de l’écologie. La vente va commencer dès à présent et les citoyens de notre commune auront d’abord la priorité. Peut-on pour autant parler d’un projet social? Il correspondra certainement à un ménage où deux personnes travaillent durant 30 ans pour rembourser le tout. L’emplacement est également idéal à proximité du futur P+R de la N12 qui est presque terminé».

Situé à l’ouest du Luxembourg, en pleine campagne, à proximité du ruisseau Schwébech, le lotissement se présente comme un quartier sans voiture et les bus RGTR permettront de rejoindre la capitale en trente minutes. «C’est un super projet, car c’est du logement abordable», se félicite Claude Turmes, ministre de l’Aménagement du territoire. «On est dans un milieu rural avec des maisons de caractère, où la voiture restera un peu plus loin. Ce qui permet aussi de construire moins cher. Au niveau écologique, ce sera difficile de faire mieux, car les concepts énergétiques présentés sont très sophistiqués. Le canton de Redange a vraiment réussi à créer un environnement de confiance entre la politique, les citoyens et les entrepreneurs. Cela leur permet de présenter des projets innovants et courageux. Ce projet, c’est une belle surprise, mais je ne suis pas surpris que ça se passe ici».

Jean Konsbruck, bourgmestre de Saeul

Claude Turmes, ministre de l’Aménagement du territoire

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Ton opinion