Alimentation au Luxembourg – Sans gluten à la cantine, c'est parfois compliqué

Publié

Alimentation au LuxembourgSans gluten à la cantine, c'est parfois compliqué

LUXEMBOURG - Les repas sans gluten font beaucoup parler d'eux. Au Luxembourg, les cantines scolaires ne prennent pas toujours en charge les élèves intolérants au gluten.

Les cantines affichent les allergènes contenus dans les aliments.

Les cantines affichent les allergènes contenus dans les aliments.

AFP

Les repas sans gluten sont tendance, parfois pour faire un régime, parfois pour cause d'intolérance. Entre 800 et 1 000 personnes sont officiellement intolérantes au Luxembourg, mais ce chiffre est très probablement sous-évalué car toutes les personnes concernées ne réalisent pas de dépistage.

Si la plupart des restaurants traditionnels se sont adaptés, pour attirer une certaine clientèle, manger sans gluten peut se révéler problématique pour les enfants dans les cantines scolaires. «Certains restaurants scolaires se prêtent au jeu, mais pas tous, indique l'Association luxembourgeoise des intolérants au gluten (ALIG). Cela arrive que des élèves soient confrontés au problème, qu’ils ne puissent pas manger dans la cantine scolaire de leur école ou de leur lycée».

Une alternative proposée aux élèves

La législation européenne impose l'affichage des différents allergènes, dont fait partie le gluten, dans la restauration collective. Une fois informé, reste à trouver une solution de rechange pour les enfants concernés. «Les cantines scolaires ne peuvent pas toujours s'adapter à la situation, à cause de complications dans l’organisation, de problèmes de formation du personnel, de temps de préparation ou tout simplement de coût», énumère l'ALIG.

Restopolis, le service de restauration qui dépend du ministère de l'Éducation nationale, dit proposer systématiquement une alternative aux élèves, avec par exemple des salades, des plats de légumes ou des grillades. Il est aussi possible, en prévenant à chaque fois à l'avance, de réserver un plat sans allergènes via Internet.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion