Été au Luxembourg: «Sans les colonies, il passerait ses vacances à la maison»

Publié

Été au Luxembourg«Sans les colonies, il passerait ses vacances à la maison»

LUXEMBOURG – Avec la Croix-Rouge luxembourgeoise, tous les enfants ont le droit de partir en vacances, peu importe les revenus de leurs parents.

par
Marion Mellinger
Une quarantaine d'enfants de 9 à 12 ans sont partis dix jours à La Panne.

Une quarantaine d'enfants de 9 à 12 ans sont partis dix jours à La Panne.

Vincent Lescaut

Quels que soient les revenus des parents, n'importe quel enfant, même en situation de handicap, peut participer aux colonies de vacances de la Croix-Rouge luxembourgeoise. «Pour certains enfants, c'est la seule fois de l'été où ils partiront en vacances», rappelle Vincent Ruck, chargé communication.

C'est le cas des filles de Sonia et Benoît, de Bereldange. «Nous n'avons pas de congés et c'est un moyen pour qu'elles partent en vacances. Ça leur permet aussi de voir d'autres choses, de connaître d'autres personnes», explique Sonia.

«Nous ne pouvons pas partir en vacances l'été»

Andy, 11 ans, de Lamadelaine est un habitué des colonies de vacances de la Croix-Rouge. Parti avec un ami, dix jours sans ses parents lui ont quand même semblé longs. «Ils m'ont manqué, même si on a fait plein d'activités», lâche le garçon à la descente du bus. Sans ces colonies de vacances, Félix, 11 ans, atteint de trisomie 21 «passerait les deux mois de vacances à la maison. Nous sommes agriculteurs et nous ne pouvons pas partir en vacances l'été», explique Sylvia, la maman.

«Ils m'ont manqué», a déclaré Andy à la descente du bus, au moment de retrouver ses parents.

«Ils m'ont manqué», a déclaré Andy à la descente du bus, au moment de retrouver ses parents.

Vincent Lescaut

Comme lui, ils étaient près de 40 enfants à avoir passé une dizaine de jours à La Panne (Belgique). «Notre but est que les enfants aient envie de revenir et qu'ils soient heureux, même si c'est beaucoup d'organisation», explique Valéry, la responsable du séjour.

Sur l'année 2022, 40 % des enfants inscrits bénéficient de tarifs réduits ou n'ont pas à payer leur séjour. 335 enfants seront partis en vacances avec la Croix-Rouge d'ici la fin de l'année.

Ton opinion

3 commentaires