Les salariés peuvent se former aux premiers secours… en santé mentale

Publié

Au Luxembourg Les salariés peuvent se former aux premiers secours… en santé mentale

LUXEMBOURG –La Ligue luxembourgeoise d'hygiène mentale veut aider la population à mieux soutenir les personnes touchées par un trouble psychique, à l'image des formations aux premiers secours classiques.

par
Olivier Loyens
«Au cours d'une année, dans l'UE, 14% de la population interrogée souffre de troubles anxieux», explique Fränz D'Onghia.

«Au cours d'une année, dans l'UE, 14% de la population interrogée souffre de troubles anxieux», explique Fränz D'Onghia.

L'essentiel

«Tu as les symptômes d'une dépression, vois peut-être ton médecin». Les salariés au Luxembourg ont la possibilité depuis 2020 de suivre une formation de premiers secours en santé mentale. Fränz D'Onghia, chargé de direction du centre d'information et prévention, un service appartenant à la Ligue luxembourgeoise d'hygiène mentale, organisait mercredi une conférence sur ce thème, au Forum de la sécurité et de la santé au travail à Luxexpo The Box.

L'objectif de la formation est d'aider la population à mieux soutenir les personnes touchées par un trouble psychique, à l'image des formations aux premiers secours classiques visant les gestes et soins d'urgences physiques. «Au cours d'une année, dans l'UE, 14% de la population interrogée souffre de troubles anxieux», explique-t-il. Les participants à la formation apprennent comment reconnaître les signes précoces des problèmes liés à la santé mentale, aborder sans jugement une personne concernée, apporter des gestes de premiers secours à une personne qui fait face à des problèmes psychiques ou qui traverse une crise psychique et orienter une personne vers une aide professionnelle (exemple: psychologue ou psychiatre)».

Former 3% de la population d'ici 2030

Les premiers cours de santé mentale ont été instaurés en Australie au début des années 2000. Au Luxembourg, il existe aujourd'hui 48 instructeurs accrédités et 2600 secouristes formés. «Une personne peut s'inscrire à la formation pour le tarif de 26 euros, note Fränz D'Onghia. La formation peut aussi être organisée en entreprise, pour un maximum de 20 salariés, au tarif de 2600 euros».

À noter que la Ligue luxembourgeoise d'hygiène mentale propose aussi une offre pour le personnel de l'enseignement (formule «Youth»). En outre, elle a lancé un projet pilote au lycée des Arts et Métiers, dans l'optique de former également des adolescents (formule «Teen»). «Notre objectif est que 3% de la population au Grand-Duché soit en mesure de dispenser les premiers secours en santé mentale, d'ici 2030», conclut le responsable.

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

49 commentaires