Tennis – Santoro commence sa reconversion en Moselle

Publié

TennisSantoro commence sa reconversion en Moselle

En compagnie de 23
investisseurs
mosellans, Fabrice
Santoro a pris part
au rachat de l'Open
de Moselle.

Il y a dix jours, le Français Fabrice Santoro arrêtait sa carrière à l'Open d'Australie après être devenu le premier joueur à avoir disputé des tournois du Grand Chelem sur quatre décennies. Lundi, il était au conseil général de Moselle, acteur majeur de l'opération, pour présenter le rachat de l'Open de Moselle, le premier défi de sa reconversion.

Associé à un groupe de 23investisseurs locaux au sein d'une société anonyme, le tennisman est devenu actionnaire du tournoi ATP de Metz, vendu par le groupe Lagardère pour 2,1 millions d'euros, taxes comprises. Tous se sont unis à parts égales pour garder le tournoi en Moselle alors que d'autres villes souhaitaient le racheter. «Je suis ravi de faire partie de l'aventure. Julien Boutter m'a contacté il y a un an et je n'ai pas hésité», a dit Santoro, ancien partenaire de double du directeur du tournoi.

Le Parisien tentera de faire bénéficier l'Open de son carnet d'adresses pour «offrir le meilleur plateau possible». «Ce n'est pas qu'un prête-nom», précise Boutter, rappelant que Santoro s'investira aussi dans l'organisation. Pour Yvon Gérard, fondateur du tournoi, de retour au cœur de l'organisation, il s'agira de développer l'événement pour en faire un spectacle. Un changement de date de l'Open actuellement placé en septembre est à l'étude.

Nicolas Martin

Ton opinion