Brasserie Diekirch – Saphir Capital rachète les murs de la brasserie
Publié

Brasserie DiekirchSaphir Capital rachète les murs de la brasserie

LUXEMBOURG - Les choses avancent pour la reprise de Diekirch. Saphir Capital Partners, qui regroupe des investisseurs luxembourgeois, a précisé comment il comptait maintenir l'activité.

Cette reprise comprend toujours un «Plan de maintien dans l’emploi», ce qui sous-entend une baisse d'effectifs.

Cette reprise comprend toujours un «Plan de maintien dans l’emploi», ce qui sous-entend une baisse d'effectifs.

En mars dernier, la Brasserie de Luxembourg, qui produit la Diekirch et la Mousel, annonçait un accord pour continuer à produire la bière à Diekirch. Lundi, Saphir Capital Partners a précisé les termes de cet accord. Saphir Capital, c'est une société créée en janvier dernier, avec à sa tête John Penning, un ancien du cabinet d'audit et de conseil Deloitte.

Cette société a déjà fait parlé d'elle le mois dernier puisqu'elle fait partie des fondateurs de Sting, un groupe d'investisseurs luxembourgeois qui entend soutenir financièrement la croissance d'entreprises grand-ducales. Le but est un peu différent à Diekirch puisqu'il s'agit de sauver un patrimoine économique local.

Pour cela, Saphir Capital Partners va racheter les bâtiments à la Brasserie de Luxembourg. Ensuite, elle va louer ces mêmes bâtiments à la brasserie qui reste en charge de toute la production, la vente et la distribution. Cette reprise comprend un plan de maintien dans l’emploi, ce qui sous-entend une baisse des effectifs.

«La transaction immobilière va pouvoir libérer les moyens financiers nécessaires pour permettre à la Brasserie de Luxembourg Mousel-Diekirch d’investir davantage dans ses marques afin de renforcer sa position de leader sur le marché luxembourgeois», note Saphir Capital Partners.

Linda Cortey

Ton opinion