Sarkozy fait ses petites affaires au Maroc
Publié

Sarkozy fait ses petites affaires au Maroc

Le président Sarkozy ne s'est pas déplacé pour rien. Il a signé pour 3 milliards d’euros de contrats avec le Maroc.

En visite officielle au Maroc, Nicolas Sarkozy a annoncé que la France y avait signé pour 3 milliards d’euros de contrats. «C’est une magnifique visite d’État. Les intérêts de la France y sont bien défendus». Le plus important contrat est la ligne de train grande vitesse (TGV) entre Tanger et Casablanca, estimée à 2 milliards d’euros, dont la moitié reviendra notamment à trois entreprises françaises, Alstom, la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et Réseau ferré de France.

En outre, la France vendra au Maroc une frégate polyvalente. Selon la presse marocaine, le coût se monte à 500 millions d’euros. Il a également été décidé que la France moderniserait 25 hélicoptères Puma et 140 véhicules de l’armée marocaine. La France fournira aussi un système de surveillance des frontières. Interrogé sur la volonté du Maroc d’acheter des chasseurs bombardiers américains F16 plutôt que des Rafale, Nicolas Sarkozy a déclaré qu’«il n’y a pas que des succès».

Le chef de l'État a également annoncé sa volonté d’organiser en 2008 une nouvelle conférence euro-africaine sur l’immigration. «J’ai l’intention de poursuivre ce grand chantier dans le cadre de la présidence française de l’UE au second semestre 2008 en organisant une seconde conférence euro-africaine sur le modèle de la conférence de Rabat», a-t-il affirmé devant le Parlement marocain. La première réunion, tenue à Rabat en 2006, avait réuni 57 pays européens et africains.

Réagissant aussitôt à l’annonce de Nicolas Sarkozy, la Commission européenne a immédiatement demandé aux autorités françaises de «clarifier» leurs propositions.

Ton opinion