Sarkozy la joue façon de Gaulle

Publié

Sarkozy la joue façon de Gaulle

S'affichant à la pointe de la mobilisation pour «refonder» le capitalisme, le président français pourrait adopter la politique de la «chaise vide» si aucune décision importante n’était prise à Londres.

Sarkozy avait déjà des airs gaulliens en mars 208 quand il avait insisté pour marcher seul sur le plateau des Glières, haut lieu de la Résistance. (AFP)

Sarkozy avait déjà des airs gaulliens en mars 208 quand il avait insisté pour marcher seul sur le plateau des Glières, haut lieu de la Résistance. (AFP)

À la veille de cette réunion, sa ministre de l'Économie, Christine Lagarde, a fait monter la pression, affirmant sur la BBC que le chef de l'État était «déterminé» à «quitter» le sommet du G20 s'il n'était pas satisfait des résultats. «Le président Sarkozy a été très clair sur ce plan, il dit ‘si les résultats escomptés ne sont pas là, je ne signerai pas le communiqué’», a-t-elle rapporté.

Plus tard, devant le Sénat, elle soulignait que la «position de la France» est d'«obtenir vaille que vaille et coûte que coûte une modification en profondeur du système de régulation» financière. Dans ce domaine, «nous serons extraordinairement fermes».

Il pourrait claquer la porte

Mardi également, M. Sarkozy a réaffirmé la nécessité de «résultats, il n'y a pas de choix. La crise est trop grave pour qu'on se permette de faire un sommet pour rien», a-t-il dit, fustigeant «les forces du conservatisme».

Depuis des mois, le chef de l'État le répète: un échec n'est pas envisageable. «Je ne m'associerai pas à un sommet mondial qui déciderait de ne rien décider», avertissait-il la semaine dernière. Interrogé sur la volonté que lui prête The Times de Londres de claquer la porte du G20 en cas de résultats insuffisants, le président a répondu que «la question, c'est que tous ensemble on prenne des décisions».

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion