Sarkozy s'énerve sur un technicien de France 3

Publié

Sarkozy s'énerve sur un technicien de France 3

Dans une vidéo filmée en «off», le président français s’énerve contre un technicien de la chaîne publique avant son interview sur la présidence française de l’Union européenne.

Lundi soir, Nicolas Sarkozy participait à un entretien en direct lors du journal de France 3.

Si l’interview était très cordiale, la relation entre les salariés du service public et le président était, elle, très tendue. Une vidéo tournée quelques minutes avant la prise d’antenne de l’émission en, fait l'éclatante démonstration.

«C’est incroyable… et grave… ça va changer»

Le film, d’une durée de 7 minutes, a été obtenu par le site Rue89.com. On y voit le Président se préparer et se maquiller. Ce dernier n’est visiblement pas content quand un technicien son ne lui dit pas «bonjour»: «Quand on est invité, on a le droit que les gens vous disent bonjour quand même, ou alors on n’est pas dans le service public. C’est incroyable(…) et grave (…) ça va changer», ajoute-t-il.

En attendant le direct, Nicolas Sarkozy plaisante également avec le journaliste Gérard Leclerc qui participe à l’interview. «Ça fait plaisir de voir à l’antenne M.Leclerc», en poursuivant, «t’es resté combien de temps au placard?». Le journaliste ne se démonte pas et répond: «Non, non, j’ai fait des choses, je me suis occupé».

On ne sait pas encore qui a mis ces images sur le Net. Une enquête interne devrait être ouverte tout prochainement. Le contexte actuel et les tensions autour du débat sur la télévision publique pourraient en effet faire penser à une instrumentalisation délibérée.

(atk)

Sarkozy veut accélérer la fin de la publicité à la télévision publique

Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi 25 juin, la suppression de la publicité dès janvier à partir de 20h00 à la télévision publique, et proposé de mettre largement à contribution les fournisseurs internet et les opérateurs télécom pour financer cette réforme. Ce changement majeur dans l'audiovisuel public interviendra donc un an, presque jour pour jour, après l'annonce de ce projet de réforme par le président de la République, le 8 janvier dernier, à la stupéfaction générale.

M. Sarkozy veut accélérer la disparition de la publicité: progressive dès janvier 2009, définitive à partir du 1er décembre 2011, alors que la commission avançait les dates respectives de septembre 2009 et début 2012.

Ton opinion