En Province de Luxembourg – Sauvé des eaux après quatre heures de galère
Publié

En Province de LuxembourgSauvé des eaux après quatre heures de galère

DURBUY - Un homme de 61 ans a été emporté par les flots déchaînés, après avoir porté secours à des scouts et à ses chevaux. Les secours l'ont retrouvé accroché à un arbre, quatre heures après.

Roland, 61 ans, a eu très chaud, après avoir été emporté par les flots sur les bords de l'Aisne en province de Luxembourg.

Roland, 61 ans, a eu très chaud, après avoir été emporté par les flots sur les bords de l'Aisne en province de Luxembourg.

Google Maps / Facebook

Alors que le niveau des eaux est largement redescendu au Luxembourg, en Allemagne et en Belgique, les personnes victimes des inondations découvrent à présent l'étendue des dégâts au fil des jours. Plus de 30 personnes ont perdu la vie dans les provinces belges de Liège et de Luxembourg et fort heureusement, d'autres ont eu beaucoup plus de chance pour s'en sortir.

C'est le cas de Roland, 61 ans, domicilié dans la commune de Durbuy, à 70 km du nord du Grand-Duché. L'Avenir Luxembourg nous apprend, ce lundi, qu'il a survécu, accroché à un arbre, quatre heures après avoir été emporté par les flots déchaînés de l'Aisne, petite rivière qui se jette ensuite dans l'Ourthe.

Un véritable miracle, pour ses chevaux aussi

Le mercredi 14 juillet, après avoir porté secours aux scouts qui se trouvaient dans ses champs, Roland est parti s'occuper de ses chevaux et c'est à ce moment-là, explique-t-il, dans le quotidien régional belge, qu'il s'est retrouvé «entouré par les eaux et coincé dans un hangar». Et Roland de souligner: «Si je m'étais retrouvé dans le lit de la rivière, là j'étais cuit...». Poussé sous l'eau à plusieurs reprises, il parviendra néanmoins à s'accrocher à la branche d'un arbre. Et d'être retrouvé par les secours, quatre heures plus tard...

Hospitalisé à Marche-en-Famenne, au nord de la province de Luxembourg, Roland souffrait d'hypothermie. Miraculeusement, il n'a été victime d'aucune fracture et il a déjà pu rentrer chez lui pour se reposer auprès de ses chevaux, eux aussi dispersés, mais retrouvés, dans la commune de Durbuy à la suite des intempéries.


(fl/L'essentiel )

Ton opinion