Au Luxembourg - Se faire à manger coûte de plus en plus cher

Publié

Au LuxembourgSe faire à manger coûte de plus en plus cher

LUXEMBOURG – Les prix ont augmenté de 6,1% sur un an au Luxembourg, selon le Statec. Tirés par les produits pétroliers, mais aussi l'alimentation…

Le prix des pâtes grimpe de 4,5% sur un mois.

Le prix des pâtes grimpe de 4,5% sur un mois.

Les prix continuent à flamber, au Luxembourg comme ailleurs, selon les données publiées vendredi par le Statec. Ainsi, sur un an, l'inflation s'élève à 6,1% à fin mars 2022. Sur un mois, les prix grimpent de 1%. Une hausse spectaculaire liée notamment à la forte ausse des produits pétroliers, qui explosent de 8,2% sur un mois. Le mazout de chauffage grimpe de 22,1% en un mois, le diesel de 15,4% et l'essence de 9,2%. Sur un an, les produits dérivés de l'or noir ont grimpé de 56,9%.

Hors produits pétroliers, les prix augmentent de 0,5% entre février et mars. Si l'addition au restaurant et au café grimpe de 0,5% par rapport à février, les voitures (+1%), meubles (+2,6%), hôtels (+5,9%) ou encore les services des chauffagistes (+3,6%) coûtent également plus cher.

Les pâtes plus chères de 4,5%

Et préparer ses repas à la maison coûte aussi plus cher qu'en février. La viande (+2,1%), les pâtes (+4,5%), le fromage (+1,3%) ou encore le poisson frais (+3,6%) voient tous leurs prix grimper. Dans l'ensemble, les prix des produits alimentaires augmentent de 1,2% sur un mois et de 4% sur un an.

Quelques produits sont eux à la baisse, même si ça ne suffit pas à compenser, comme les légumes frais (-3%), les vins (-1,1%) ou encore les fleurs (-9,7%), après une hausse en février liée à la demande de la Saint-Valentin. Les voyages à forfait sont moins chers de 1,9%.

Avec tout ça mis bout à bout, le Statec confirme la tranche indiciaire entrée en vigueur le 1er avril. Celle-ci n'est pas reportée et les salaires, pensions et allocations grimpent donc de 2,5%.

(jw/L'essentiel)

Ton opinion

67 commentaires