Se faire une place dans la danse en tant qu'homme

Publié

Carrière au LuxembourgSe faire une place dans la danse en tant qu'homme

LUXEMBOURG – Le danseur William Cardoso a fraîchement entamé sa carrière de chorégraphe avec déjà deux pièces.

par
Séverine Goffin
William Cardoso avec Cheyenne Vallejo dans «Raum».

William Cardoso avec Cheyenne Vallejo dans «Raum».

Marco Pavone

«En tant que danseur, vous vous laissez porter par le chorégraphe. Mais le jour où le chorégraphe c’est vous, il faut trouver les subventions, recruter, signer des contrats. Et ça, ça fait un peu peur. Je ne l’ai pas appris dans mon école», sourit William Cardoso.

Formé en jazz, classique et contemporain, le danseur de 28 ans, Luxembourgeois d’origine portugaise, s’est lancé dans son propre travail chorégraphique il y a deux ans avec déjà deux pièces à son actif. «Raum» traite de santé mentale et «Dear mum» de la difficulté à vivre son homosexualité dans une société religieuse.

Il a fallu «convaincre les parents»

William aime la danse depuis qu'il est petit. «Dans les fêtes de village, quand on retournait au Portugal, tout le monde dansait, était heureux». Pourtant, il a débuté sur le tard en intégrant le conservatoire d’Esch-sur-Alzette, à seize ans, avant de poursuivre sa formation à l’école professionnelle EPSE à Montpellier en France. Étant un garçon, il a en effet fallu «convaincre les parents, relate-t-il. Il n’y a pas beaucoup d’hommes dans le métier, mais cela signifie moins de compétition et ça ouvre des portes».

Si sa carrière de danseur s’est mise en place assez naturellement, pour son travail en tant que créateur aussi, il a pu bénéficier «des conseils de chorégraphes plus anciens et du soutien du centre chorégraphique TROIS C-L». Actuellement, il travaille sur un nouveau projet.

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

3 commentaires