Au Luxembourg – Se loger pour 550 000 euros est possible à Elmen

Publié

Au LuxembourgSe loger pour 550 000 euros est possible à Elmen

OLM - Les premières maisons et appartements du futur village d'Elmen, dédié à l'habitat social, ont été vendus. «L'essentiel» a visité une maison témoin.

Environ 550 000 euros. C'est le prix qu'une famille aura payé pour acquérir une maison unifamiliale «haut de gamme» située dans le futur village Elmen, à côté d'Olm (à proximité de Kehlen), grâce à des aides étatiques. Le prix laisse rêveur, alors qu'il faut débourser en moyenne 742 335 euros pour acquérir une maison unifamiliale au Luxembourg, selon une étude du Statec. Henri Kox, le ministre Déi Gréng du Logement, et les membres de la commission dédiée ont visité ce jeudi une partie du site de 27 hectares, consacré à l'habitat social. Dont deux maisons témoins.

Construites en bois et en crépi, elle ont une surface d'habitation supérieure à 100 m². Elles comprennent sur leur toit des panneaux photovoltaïques, ce qui garantit une autonomie énergétique. Elle disposent également d'un jardin privatif. Mais pas de garage particulier. Car un modèle urbain qui n'existe pas encore dans le pays va voir le jour. En effet, les futurs habitants gareront leur voiture non pas devant chez eux mais dans un parking collectif. «Cela permettra à la fois de loger un nombre important de personnes dans le village, tout en préservant leur qualité de vie», indique Henri Kox.

«Nécessaire de lancer beaucoup plus de projets»

Au total, 750 à 800 logements vont sortir de terre et accueilleront près de 2 000 habitants. «Les 27 premiers appartements et les 30 premières maisons unifamiliales ont déjà été vendues et il existe une liste d'attente», confie Guy Entringer, le directeur de la Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM). À noter que les appartements sont proposés à 50% à la vente et à 50% à la location.

En outre, le village comprendra une place centrale, où seront installés un supermarché, une crèche, ou encore des bureaux. Ce projet pilote, qui «avance vite», suscite l'enthousiasme de Semiray Ahmedova, députée Déi Gréng et présidente de la Commission logement. «Il est nécessaire de lancer beaucoup plus de projets dans ce sens-là, afin de relever le défi du logement abordable dans le pays», souligne-t-elle.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Ton opinion