AS Monaco – Se rapprocher du podium avant de penser à Arsenal

Publié

AS MonacoSe rapprocher du podium avant de penser à Arsenal

Monaco, qui reçoit Arsenal mardi en 8e de finale retour de la C1, entend, au préalable, se rapprocher du podium, son objectif prioritaire de la saison, grâce à une victoire contre Bastia, vendredi, en L1.

Geoffrey Kondogbia (d.) et Monaco contre l'Arsenal de Danny Welbeck (au centre).

Geoffrey Kondogbia (d.) et Monaco contre l'Arsenal de Danny Welbeck (au centre).

AFP

Leonardo Jardim est un entraîneur pragmatique. Il sait que, pour pérenniser le projet monégasque qui commence à prendre forme, son équipe doit pouvoir, la saison prochaine, encore exister en Ligue des champions. «Mais pour espérer la jouer, il faut gagner, lance le technicien portugais. Pour moi, Arsenal n'est pas le match le plus important. Le plus important est toujours celui qui arrive. Et c'est Bastia», fait ainsi observer le Portugais. C'est pourtant bien la C1 qui lui permet de tenir son groupe sous pression et de le voir grandir.

«C'est pour cela que tout le staff et moi-même avons toujours besoin de répéter l'importance du match disputé avent la Ligue des champions, rétorque Jardim. Pour faire un grand match contre Arsenal, il faut être bon avant. Le meilleur remède est donc de battre Bastia pour emmagasiner de la confiance et continuer notre remontée au classement». Mais pour parvenir à son objectif de podium en fin de saison, Monaco possède toujours un sacré handicap. Certes le club de la Principauté doit disputer un match de plus que ses concurrents - Monaco-Montpellier, annulé pour cause d'intempéries en février et reprogrammé le 7 avril -, mais il n'a pas le choix: reprendre 6 points à Marseille, 9 au Paris SG ou 10 à Lyon en 11 matches.

Bastia, «mauvais souvenir»

Étant donné que Marseille et Lyon se rencontrent dimanche, l'occasion de leur mettre la pression est unique. Jardim considère donc la réception de Bastia comme un premier tournant de cette fin de saison. Pourtant, Monaco, l'équipe de l'élite qui remporte le plus de points à l'extérieur, n'est pas toujours à l'aise au Stade Louis-II. Avec 21 points engrangés en 13 rencontres dans son stade construit sur la mer, l'équipe princière ne pointe qu'en milieu de tableau de la L1 sur ses matches à domicile, bien loin des 37 points de Lyon, ou des 34 du Paris SG et de Marseille. «Chez nous, on doit gagner, impose désormais Jardim. On doit faire plus de points». «Gagner nous permettra de nous rapprocher du podium», enchaîne le milieu Bernardo Silva. «On sort d'un bon match contre Évian TG. On doit garder notre bonne dynamique».

Mais Bastia, qui s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue à Louis-II, le 4 février dernier (0-0 a.p., 6 t.a.b. à 7) reste un mauvais souvenir pour les Monégasques. «Le plus mauvais de la saison, reconnaît Jardim. On avait une belle opportunité d'aller jouer une finale. Il nous a manqué la capacité de marquer malgré deux ou trois possibilités.» À ce manque récurrent d'opportunisme offensif à domicile, s'ajoute, une nouvelle fois, l'absence du fer de lance offensif Yannick Ferreira Carrasco. De plus, Jardim devra «gérer Berbatov, qui est très important et que l'on ménage pour le récupérer» au mieux de sa forme. Rien ne sera donc aisé contre les insulaires. «J'espère que mes joueurs seront prêts pour le défi physique», lance faussement interrogatif Jardim, qui conclut, prosaïque: «On a déjà rencontré Bastia deux fois cette saison. On les connaît. On sera très motivés».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion