Champions League – Sébastien Thill défie le Real, Paris accueille Man City
Publié

Champions LeagueSébastien Thill défie le Real, Paris accueille Man City

La rivalité grandissante entre le PSG et Manchester City promet un nouveau match mémorable, mardi, alors que Sébastien Thill et le Sheriff Tiraspol défient le Real Madrid.

Sébastien Thill croisera la route d'un Karim Benzema en grande forme.

Sébastien Thill croisera la route d'un Karim Benzema en grande forme.

Groupe D - Sébastien Thill face à Benzema

Après une victoire surprise sur le Chakhtior Donetsk à la 1re journée, le Sheriff Tiraspol et Sébastien Thill montent encore d'un étage dans leur découverte de la Ligue des champions. Ce soir (21 h), le milieu luxembourgeois et son club moldave sont en visite chez le Real Madrid, au stade Santiago-Bernabéu pour le grand retour de la Ligue des champions dans le mythique stade madrilène après un an de travaux.

Carlo Ancelotti a reconnu se méfier du Sheriff, qui a passé quatre tours qualificatifs cet été et reste sur une victoire 0-7 sur le terrain du Dinamo-Auto en championnat, avec une ouverture du score de Thill. «Ils sont très organisés, très rapides devant, donc on aura besoin d’une concentration maximale pour glaner les trois points», a prévenu Carlo Ancelotti.

Dans l'autre match du groupe, l'Inter se déplace en Ukrane pour affronter le Chakhtior Donetsk.

Groupe A - Choc de galactiques à Paris

Auteur d’un départ de championnat parfait en Ligue 1, avec huit victoires en autant de journées, le PSG se prépare à changer de braquet, pour recevoir les «Citizens» en Ligue des champions (21h). «Opération Sky Blues», titre mardi en une L’Equipe, en clin d’œil au film Skyfall de la saga James Bond.

Voilà un test à la hauteur des ambitions hégémoniques des Parisiens, opposés à l’un des meilleurs collectifs de la compétition, orchestré par Pep Guardiola. Le technicien espagnol, «le meilleur entraîneur du monde» selon son homologue du PSG Mauricio Pochettino, a façonné depuis son arrivée en 2016 une équipe redoutable.

Un pressing intense, du caractère, une défense solide... Le récent succès à Chelsea (1-0), samedi en Premier League, est un condensé du style de l’ancien coach du Barça. C’est le genre de succès référence que recherche Pochettino, qui a démarré la campagne européenne par un nul décevant à Bruges (1-1), pendant que les Mancuniens s’amusaient contre Leipzig (6-3).

«Nous sommes une équipe en construction. Nous avons besoin de patience. Ne soyons pas hypocrites, dans ce processus, ils sont plus avancés que nous», a expliqué l’Argentin.

La demi-finale de C1 qui a opposé les deux formations au printemps dernier l’a prouvé: City s’était imposé à l’aller au Parc des Princes (2-1) comme au retour à l’Etihad Stadium (2-0). «Il y a tellement de qualité, je ne sais pas ce qu’on peut faire pour contrôler» la «MNM», a admis avec un sourire Guardiola, qui a eu Messi sous ses ordres à Barcelone entre 2008 et 2012. A l’image de son équipe, le No 30, en quête d’un premier but sous ses nouvelles couleurs, n’a pas encore signé de performance phare.

Dans l'autre match du groupe A, le RB Leipzig reçoit le FC Bruges, auteur d'un match nul face au PSG lors de la première journée (1-1).

Groupe B - Porto-Liverpool

Tout en voulant oublier les 5-0 et 4-1 infligés à Porto lors de leurs deux dernières visites en Ligue des Champions, Liverpool espère enchaîner, mardi, car il ne veut «pas perdre de temps pour accumuler des points», dans un groupe B relevé. Vainqueurs de l'AC Milan (3-2) lors de la première journée, un second succès à Porto (21h00) placerait les Reds dans une situation plus confortable avant la double confrontation contre l'Atlético Madrid.

«C'est un groupe difficile, c'est évident et il ne faut pas perdre de temps pour accumuler les points», a admis l'entraîneur Jürgen Klopp en conférence de presse. Face à une équipe qui lui réussit bien - 5 victoires, 3 nuls et des qualifications aisées en huitième de finale en 2018 et en quart de finale en 2019 -, l'Allemand se méfie de tout excès d'optimisme.

Groupe B - AC Milan-Atlético

A défaut de l'expérience de l'Atlético Madrid, l'AC Milan va miser sur ses «idées» de jeu et son «enthousiasme» face aux solides Colchoneros, mardi en Ligue des champions, a assuré lundi l'entraîneur rossonero Stefano Pioli. L'Atlético, après avoir concédé sa première défaite de la saison ce week-end à Alavès (1-0), va pour sa part aborder ce déplacement à San Siro comme une «finale», promet son capitaine Koke, de retour de blessure. Zlatan Ibrahimovic, qui n'a joué que trente minutes cette saison avec lAC Milan, entre une blessure au genou et une gêne au tendon d'Achille, ne devrait pas être rétabli pour le match.

Groupe C - Dortmund sans Haaland face au Sporting

Le buteur surdoué du Borussia Dortmund Erling Haaland souffre toujours de problèmes musculaires et sera très probablement forfait mardi en Ligue des champions à domicile contre le Sporting Portugal (21h00), a annoncé lundi l'entraîneur Marco Rose.

«Il a encore vraiment mal», a déclaré Rose, qui estime aussi que le retour du capitaine Marco Reus (genou) serait prématuré. Sans Reus ni Haaland, déjà auteur de 11 buts en huit matches cette saison, Dortmund a subi la loi de Mönchengladbach samedi en Bundesliga (1-0) et s'est montré incapable de porter le danger dans la surface adverse.

L'autre affiche du groupe C met aux prises l'Ajax Amsterdam, large vainqueur du Sporting au match aller (1-5) au club turc de Besiktas.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion