Brexit – Selon Tusk, Juncker a fait son «maximum»

Publié

BrexitSelon Tusk, Juncker a fait son «maximum»

Le président du Conseil européen a pris la défense mercredi du président de la Commission, après que plusieurs personnes exigent sa démission.

«La démocratie britannique est suffisamment adulte pour ne pas recevoir de leçons de l'extérieur», selon Juncker.

«La démocratie britannique est suffisamment adulte pour ne pas recevoir de leçons de l'extérieur», selon Juncker.

AFP/John Thys

«Jean-Claude Juncker est en fait la dernière personne que l'on puisse accuser d'être responsable du référendum négatif au Royaume-Uni», a déclaré M. Tusk, lors d'une conférence de presse, après la première réunion des 27 dirigeants de l'UE sans la Grande-Bretagne. «Ce que la Commission avait préparé dans les négociations avec le Royaume Uni était le maximum et je peux dire plus que le maximum de ce qui était possible dans le cadre des traités, mais aussi qui était acceptable pour les États membres», a dit M. Tusk.

M. Juncker, qui était juste à côté de lui, a également répondu sèchement au journaliste: «Je ne me laisse ni décourager ni mettre sous tutelle». «Je ne me suis pas impliqué dans la campagne électorale, conformément à ce que m'avaient demandé le gouvernement et l'opposition britanniques», a-t-il ajouté. Pour M. Juncker, «la démocratie britannique est suffisamment adulte pour ne pas recevoir de leçons de l'extérieur».

Également interrogé à ce sujet lors d'une autre conférence de presse, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a fait comprendre que Budapest ne soutiendrait pas une telle demande. «Ce ne serait pas pertinent d'attaquer le chef d'une institution», a-t-il dit.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion