Horreur en Espagne – Séquestrées dans des chambres avec dix chiens

Publié

Horreur en EspagneSéquestrées dans des chambres avec dix chiens

La police espagnole a annoncé jeudi avoir arrêté un homme qui retenait sa mère et sa sœur chez lui, enfermées dans des chambres avec dix chiens qui y faisaient leurs besoins.

A picture taken on July 8, 2016 shows the reflection of the Cathedral of Seville in a the windows of a van of the Spanish National Police patrolling outside the Alcazar of Seville, in Sevilla, on the eve of the official visit of US President Barack Obama to Spain. 

 / AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER

A picture taken on July 8, 2016 shows the reflection of the Cathedral of Seville in a the windows of a van of the Spanish National Police patrolling outside the Alcazar of Seville, in Sevilla, on the eve of the official visit of US President Barack Obama to Spain.

/ AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER

AFP/Cristina Quicler

L'homme de 35 ans a été arrêté pour séquestration, abus, menaces et blessures contre sa mère et sa sœur handicapée à Séville, dans le sud de l'Espagne, a indiqué la police dans un communiqué. «Les victimes ont profité d'une des permissions que l'homme désormais arrêté leur donnait pour sortir et malgré les menaces de mort, elles se sont rendues dans un commissariat», a précisé la police. Le suspect, qui les menaçait avec une machette et une arme à feu, les ligotait avec des cordes et ne les autorisait à sortir faire leurs besoins que quand lui le décidait.

Enfermées dans deux chambres derrière des portes qui ne pouvaient s'ouvrir que de l'extérieur, elles n'avaient pas le droit de manger lorsqu'il était à la maison, poursuit la police. «Les deux victimes partageaient ces deux chambres avec les chiens qui y faisaient leurs besoins, tout comme les femmes qui le faisaient dans des seaux faute d'être autorisées à utiliser la salle de bain», raconte la police. La police n'a pas précisé combien de temps ces femmes ont été séquestrées ni quand l'homme a été arrêté, mais sa mère aurait perdu 20 kilos «ces derniers mois».

Un cas similaire avait été découvert en 2015 près de Séville: un homme retenait son frère de 59 ans dans une pièce attenante à sa maison, sans toit, d'environ trois mètres carrés, où étaient entreposés un matelas, des bouteilles et des pots pour faire ses besoins. Aux États-Unis, treize frères et sœurs enfermés, et certains enchaînés, par leurs propres parents avaient été découverts en janvier par la police en Californie dans une maison de l'horreur, une histoire qui avait fait le tour du monde.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion