Vaccin anti-Covid – Servior dément «les mensonges» du Dr Ochs
Publié

Vaccin anti-CovidServior dément «les mensonges» du Dr Ochs

LUXEMBOURG - Le médecin luxembourgeois avait déclaré que 26 résidents de la maison de retraite de Niederkorn étaient décédés suite à l'injection de la troisième dose de vaccin.

Le Dr Benoît Ochs prétend qu'il y a eu 26 morts à Niederkorn depuis le lancement du «booster».

Le Dr Benoît Ochs prétend qu'il y a eu 26 morts à Niederkorn depuis le lancement du «booster».

Au lendemain de son passage devant le Conseil supérieur de discipline du collège médical, le Dr Ochs, figure de l'opposition aux mesures sanitaires, occupe encore l'actualité suite à ses déclarations sur les effets de la vaccination. Jeudi, le gestionnaire d'hébergements pour seniors Servior a en effet fermement démenti «dans leur intégralité, les propos diffamatoires» du médecin qui a prétendu «qu'à la maison de retraite de Niederkorn, suite à l'injection du booster, il y a eu directement 26 morts».

«Jamais dit que ces décès étaient dus à l'injection»

Interrogé par L'essentiel, le Dr Ochs maintient ses propos, expliquant tenir ce chiffre précis de deux infirmières. «Au moins cinq personnes m'ont dit qu'il y avait plus d'une vingtaine de morts, mais je ne l'ai pas dit à la Chambre des députés, car je n'avais pas le chiffre exact».

Le médecin de Gonderange précise toutefois qu'il n'a «jamais dit que ces décès étaient dus à l'injection», mais simplement qu'il «s'interrogeait». «En temps normal, il y a beaucoup moins de morts dans une maison de retraite. Celle de Niederkorn n'est d'ailleurs pas la seule concernée au Luxembourg par plus de vingt décès depuis le "booster"», avance-t-il.

Faux, répond encore la porte-parole de Servior. Ne souhaitant pas entrer dans «une bataille de chiffres», elle précise que les décès enregistrés depuis le mois de septembre dernier sont même en dessous des moyennes enregistrées en temps normal. Sur Twitter, la ministre de la Famille Corinne Cahen a pris la défense de Servior, dénonçant «des fausses informations qui ne doivent pas être prises à la légère».

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion