3e trimestre 2016 – SES a multiplié par six son bénéfice net

Publié

3e trimestre 2016SES a multiplié par six son bénéfice net

BETZDORF - L'opérateur de satellites SES a publié vendredi un bénéfice net multiplié quasiment par six au troisième trimestre, à 596,7 millions d'euros.

Le groupe luxembourgeois est en forme.

Le groupe luxembourgeois est en forme.

Editpress

Un an plus tôt, le groupe avait dégagé un bénéfice net de 100,1 millions d'euros. Au troisième trimestre 2016, il a enregistré un gain de 495,2 millions lié à O3b, a précisé SES dans un communiqué. Entre juillet et septembre, le groupe luxembourgeois coté à Paris a par ailleurs réalisé un chiffre d'affaires de 533,3 millions d'euros, en progression de 8% par rapport à un an plus tôt. Sur les neuf premiers mois de l'année, l'opérateur a vu ses ventes atteindre 1,49 milliard d'euros, quasiment stables (-0,2%) par rapport à la même période en 2015.

«Ces résultats démontrent que la stratégie différenciée permet un retour à une croissance durable, avec un chiffres d'affaires au troisième trimestre supérieur à celui des deux trimestres précédents», s'est félicité le PDG du groupe, Karim Michel Sabbagh, cité dans un communiqué. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est en revanche en léger recul de 1,5% sur le trimestre, à 361,1 millions d'euros, avec une marge d'Ebitda de 67,7%, en net repli par rapport au troisième trimestre 2015, quand elle atteignait 74,2%.

7 317 chaînes

Le segment vidéo, qui représente 69% des ventes de l'opérateur, a progressé pour sa part de 3,8% (+3,6% à taux de change constants) sur neuf mois, à 1,03 milliard d'euros, notamment grâce à l'apport de RR Media, intégré dans les comptes le 6 juillet dernier. Les satellites de l'opérateur diffusent au total 7 317 chaînes dont désormais 33,3% sont en HD, un segment en progression de 6,1% sur un an. Le segment entreprise, qui pèse 12% du chiffre d'affaires, est en revanche en recul de 15,9% (-16,6% à taux de change constants) sur les trois premiers trimestres, à 181,7 millions d'euros, principalement du fait d'un élément de comparaison défavorable lié à l'accord ARSAT. Le segment gouvernement, qui représente également 12% des ventes, est aussi en recul de 10,1% (-10,6% à taux de change constants), à 176,6 millions d'euros sur la même période.

La capacité des transpondeurs de l'opérateur est en légère hausse sur un an, passant de 1 502 au 30 septembre 2015 à 1 550 un an plus tard, avec un taux d'occupation de 70%, contre 72,3% un an plus tôt, malgré une augmentation des transpondeurs utilisés (+53). En termes de perspectives, le groupe a confirmé ses objectifs pour l'exercice et s'attend à un chiffre d'affaires de 1,96 milliard d'euros et une marge d'Ebitda qui devrait se situer à 73,5%.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion