Journaliste «assassiné» – Ses collègues apprennent qu'il est en vie

Publié

Journaliste «assassiné»Ses collègues apprennent qu'il est en vie

Une caméra installée dans une salle de rédaction de Kiev a filmé la réaction des collègues d'Arkady Babtchenko en le voyant «revenir d'entre les morts».

Ils croyaient leur collègue décédé, tué par balle devant chez lui à Kiev. Alors, quand Arkady Babtchenko est réapparu mercredi, lors d'une conférence de presse des Services de sécurité ukrainiens (SBU), les journalistes qui assistaient à la séance via un écran ont cru voir un fantôme. Une vidéo tournée dans une salle de rédaction de Kiev montre la réaction des collègues de Babtchenko en le voyant «revenir d'entre les morts». Certains hurlent de joie et applaudissent ce monumental retournement de situation, d'autres craquent sous l'émotion ou restent incrédules face à cet improbable dénouement.

Mercredi soir, des dizaines de journalistes se sont rendus sur la place Centrale de Kiev pour célébrer la «résurrection» de leur confrère, raconte le «Daily Mail». «Nous étions en train de nous préparer pour l'enterrement. Plusieurs d'entre nous n'ont pas dormi de la nuit. Nous avons acheté des billets d'avion pour le premier vol vers Kiev», a réagi Pavel Kanygin, qui travaille pour le journal d'investigation russe Novaya Gazeta. L'homme se trouvait dans les locaux de la télévision privée ukrainienne ATR, où Babtchenko travaille, quand le journaliste «assassiné» a refait surface. «Tout le monde a éclaté de joie, criant: «Hourra, il est vivant!» C'était un moment incroyable», décrit Kanygin.

Cigarette au bec, verre en plastique rempli de champagne à la main, Igor Solovey a lui aussi fait la fête à Kiev. «J'ai allumé la télévision et ai vu cette apparition magique. J'étais choqué. J'étais debout, j'ai dû m'asseoir. Je n'arrivais plus à parler», raconte le journaliste qui travaille pour le site ukrainien LB.ua.

Mardi, le SBU avait annoncé qu'Arkady Babtchenko, qui a servi dans l'armée russe dans les deux guerres en Tchétchénie avant de devenir journaliste, avait été assassiné de plusieurs balles à la porte de son appartement à Kiev, où il s'était exilé, craignant pour sa vie. L'homme, retrouvé par sa femme, avait succombé dans l'ambulance en route vers l'hôpital. Des photos de la victime, le corps criblé de balles étendu dans une mare de sang, avaient été publiées. Les autorités ukrainiennes avaient même publié un dessin du suspect de l'assassinat.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion